Scandale « Dubaï Porta Potty » : des Guinéennes citées…

Print Friendly, PDF & Email

Scandale des « femmes-toilettes » ou « Dubaï Porta Potty » (qui désigne des toilettes portables). C’est une affaire qui défraie la chronique sur les réseaux sociaux. Depuis quelques jours, on voit circuler dans différents téléphones des vidéos et photos carrément indécentes de filles africaines à l’occasion de leurs séjours à Dubaï, ville de la démesure urbaine, réputée pour son shopping de luxe, son désert et ses nuits bien arrosées.

Dans l’une de ces vidéos, celle qui a le plus affolé la toile, on y voit une jeune femme, la bouche grandement ouverte dans laquelle un homme blanc est en train de déféquer. Cette vidéo qui n’est pas un cas isolé a mis à nu les activités horribles de nombreuses jeunes filles africaines qui disent se rendre à Dubai pour des affaires. En réalité, elles sont au service d’abjects millionnaires.
En Côte d’Ivoire où elles seraient 57 jeunes filles identifiées dont entre autres des influenceuses, des tiktokeuses, des animatrices chroniqueuses et même des artistes, les internautes s’acharnent surtout sur les influenceuses Emma Louhes et Eudoxie Yao dit la « go bobaraba » qu’ils accusent d’avoir fait fortune de façon illicite.

Pour se défendre cette dernière vient de faire une sortie pour le moins surprenante pour certains  « Si c’est déféquer sur le corps, j’ai déjá entendu. Il y a plusieurs années j’ai déjà entendu. Mais déféquer dans la bouche, je ne savais pas que cela existait. C’est ma première fois d’entendre qu’on mange caca. Je n’ai jamais su que cela existait, moi c’est mon travail qui me donne de l’argent », a précisé Eudoxie Yao dont les photos sont partagées depuis l’éclatement de cette affaire.
Tout comme elle, sont aussi citées dans cette affaire la Malienne Diaba Sora et les influenceuses camerounaises Natalie Koah et Coco Émilia.

Au Sénégal, de nombreuses filles seraint citées dont des miss selon un tabloïd. Des Guinéennes également, au nombre de 27 s’adonneraient à ces actes scatophiles à Dubaï. Nous y reviendrons !
Maciré Camara

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.