Connect with us

Societé

Sécurisation des élections : l’Egypte forme 350 officiers et sous-officiers de la police… et de la gendarmerie

Published

on

Après 45 jours de formation en techniques d’intervention et de sécurisation des échéances électorales, 350 Officiers et sous-officiers de la police, de la protection civile et de la gendarmerie ont reçu ce mercredi, 13 Novembre à Conakry, leurs attestations de participation à cette formation initiée par le Ministère de la Défense Nationale et dispensée par des experts égyptiens.  La cérémonie qui s’est déroulée dans l’enceinte de l’école nationale de la Gendarmerie de Sonfonia a réuni un parterre de responsables de la  police, de la protection civile et la gendarmerie nationale.

Dans son discours de circonstance, le général Ibrahima Baldé, haut commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la justice militaire a indiqué que « la formation qui vient de s’achever est venue à point nommé pour répondre aux impératifs de qualification de nos personnels. Car, elle exige que nous nous approprions les nouvelles techniques de sécurisation pour un meilleur accomplissement de nos tâches au cours des échéances électorales(…) Conséquemment, au nom du Ministère d’Etat en charge des affaires présidentielles, ministre de la Défense Nationale, je tiens à rassurer le Brigadier général Ahmed Elwan Siam et  toute son équipe que le département en charge de la Défense Nationale en République de Guinée mettra tout en œuvre pour une vulgarisation à grande échelle du contenu de la présente formation’’.

Se réjouissant de cette période passée avec des agents de maintien d’ordre guinéens, le chef de la délégation égyptienne le brigadier général Ahmed Elwan qui a coordonné ces séances de travail a félicité les participants pour l’attention accordée à cette formation. Espérant que les enseignements tirés seront transmis à d’autres agents concernés à l’intérieur du pays.

’’Dans le cadre de notre volonté de consolider les relations amicales et de renforcer et développer les relations de coopération entre nos deux pays, nous avons reçu à bras ouverts votre invitation à venir former nos collègues guinéens. C’est avec une grande sincérité que nous nous sommes préparés à fournir le meilleur de ce que nous avons à travers la préparation d’un programme intégré comprenant une formation sur des sujets théoriques et pratiques. Nous avons passé une quarantaine de jours avec vous et, force est de constater que vous êtes le meilleur peuple que j’ai rencontré. J’ai vécu ici des moments inoubliables et des sentiments indicibles (…) Avec l’aide du haut commandant et l’implication sans faille des formateurs et des stagiaires pour mener à bien cette mission, nous avons pu atteindre le niveau que vous avez constaté au cours d’une période de formation ne dépassant pas la moitié de la période prévue. Ce que je considère comme une réussite dont nous sommes fiers’’, s’est-il félicité.

Le ministre d’Etat en charge des affaires présidentielles, ministre de la Défense nationale, Mohamed Diané a, quant à lui, indiqué que ce geste de la République d’Egypte est le fruit d’un long lien de coopération entre les deux pays. Amitié qu’il dit bénéfique pour les deux nations.

‘’Cette initiative de renforcement des capacités en matière de sécurisation des élections a bénéficié de l’appui technique de la République Arabe d’Egypte à travers un collectif de 11 formateurs dont trois officiers généraux qui ont donné le maximum d’eux-mêmes pour faire acquérir à nos hommes leurs expériences. Ces nouvelles connaissances permettront à terme à toutes nos unités chargées de sécuriser les échéances électorales, d’accomplir leurs missions avec beaucoup plus de professionnalisme. Comme on le sait, la République Arabe d’Egypte est l’un des amis de premières heures de la République de Guinée qui continue à nous gratifier de leur appui.  L’occasion est donc opportune pour moi de remercier au nom du président de la République, le gouvernement de ce pays ami et frère tant pour son accompagnement dans la réalisation de la présente formation que pour son appui qui n’a jamais fait défaut à notre pays’’, a dit le ministre Mohamed Diané.

Participante à cette formation des formateurs, capitaine Pauline Toupou a promis de transmettre fidèlement les notions apprises à ses collègues de l’intérieur du pays.

‘’Nous avons suivi la formation qui s’est terminée dans les bonnes conditions. Et, nous sommes aptes à sécuriser les élections libres et transparentes. J’ai retenu les techniques et les tactiques qu’un agent de sécurité doit observer et adopter en faveur des civils qui viennent pour voter’’, a-t-elle confié.

Après cette cérémonie qui a connu la prestation pratique des stagiaires, les agents formés seront déployés à l’intérieur du pays dans les prochains jours pour vulgariser les techniques de sécurisation des élections apprises au cours de ces 45 jours.

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités