Sécurité aérienne : Air Côte d’Ivoire écrit à Mediaguinee.com

Print Friendly, PDF & Email

Suite l’article publié par Guinee7.com et repris par Mediaguinee.com, la direction générale de la compagnie Air Côte d’Ivoire a adressé une correspondance à notre rédaction. Nous vous la livrons in extenso…

Monsieur le rédacteur en chef,

En date du 29 mars dernier, nous avons noté un article de presse dans votre media, qui qualifiait Air Côte d’Ivoire de compagnie peu fiable suite à un Quick Return Flight (QRF).

Par la présente, la direction générale de la compagnie vous apporte l’explication technique de cette manœuvre qui ne met nullement en péril la sécurité du vol.

La panne à l’origine de ce retour de l’avion à sa base de maintenance était une panne de pompe à kérosène. Malheureusement, cette panne ne pouvait être détectée au sol.

C’est à quelques minutes de son atterrissage à Conakry que ladite panne a donc été décelée.

Lorsqu’une telle panne est détectée et qu’elle nécessite une action de maintenance, notre procédure demande un retour de l’avion à sa base de maintenance où se trouvent les compétences techniques et le stock de pièces de rechange, si cela est possible. Plusieurs compagnies dans le monde pratiquent cette même approche.

En outre, nos pilotes sont formés et qualifiés pour analyser ces cas de figure et prendre les décisions idoines dans l’intérêt des passagers et de la compagnie.

Nous insistons sur le fait que cette manœuvre de retour du vol HF720 du 28 mars, vers Abidjan n’a à aucun moment présenté un quelconque risque. Selon le manuel du constructeur, même la panne de l’ensemble des quatre pompes, n’affecterait pas la sécurité du vol.

Air Côte d’Ivoire est une compagnie certifiée IOSA (IATA Operational Safety Audit), la première norme mondiale pour la vérification de la sécurité des procédures d’exploitation des transporteurs aériens.

La compagnie s’excuse auprès des passagers pour leur temps perdu par cette panne indépendante de sa volonté. 

Nous vous remercions d’avance de la prise en compte de cette correspondance afin de rétablir les faits réels au sein de l’opinion guinéenne. 

La direction générale

 

 

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.