Sécurité : COGINTA boucle une formation de 29 nouveaux policiers référents, à Conakry

Print Friendly, PDF & Email

Ouvert le 9 mars dernier, l’atelier de formation des 29 nouveaux policiers référents a pris fin ce samedi, 14 mars à l’hôtel Gamal, dans la commune de Dixinn.

L’objectif  était de renforcer les capacités des policiers référents en vue d’une meilleure sensibilisation dans les collèges et lycées bénéficiaires. Pendant une semaine, ces policiers ont été outillés sur les thème : la doctrine de la police de proximité ; la psychologie de l’enfant et de l’adolescent et les méthodes pédagogiques et les techniques d’animation et de communication auprès d’une population jeune.

La cérémonie de clôture a été présidée par le directeur central de la sécurité publique, Mohamed Cheik Kéita qui a lancé un message aux bénéficiaires qui doivent se rendre dans les écoles afin de sensibiliser les élèves sur les bonnes conduites et la lutte contre la délinquance juvénile.

«Ces policiers viennent pour donner un plus aux enseignants traditionnels dans les salles de classe. C’est une activité que nous avons intégrée au cours de la réforme du secteur de sécurité et qui, aujourd’hui, est en train de porter ses fruits. Parce qu’aujourd’hui, les adolescents dans les salles de classe doivent se familiariser avec les services de police. Ils savent l’utilité de la police au sein de la société et ils sont encadrés et orientés pour aller vers un avenir meilleur. C’est ce message que nous avons pour donner à nos policiers respectifs. Ils doivent se comporter comme ils ont été enseignés. Et tout cela, pour essayer de renforcer la sécurité tant demandée par les citoyens guinéens », a-t-il lancé.

Au sortir de la rencontre, Marguerite Théwa, Directrice pays de COGINTA, a parlé du motif de la mise en place de cette initiative qui permet de créer un cadre de confiance et de rapprochement entre les policiers et les élèves des classes de collège et lycée.

« C’est un diagnostic total de la sécurité qui a été organisé dans les années passées dans plusieurs communes de la Guinée et qui a révélé qu’il y avait un problème de confiance entre la population et la police. La population n’avait pas assez confiance à la police, alors que c’est important que la population se sente concernée aussi par les questions sécurité. Donc, de cette analyse, le Ministère de la sécurité et de la protection civile a mis en place une nouvelle doctrine d’emploi. Une nouvelle manière de travail de la police qui est la police de la proximité. Et, nous CONGINTA en tant que partenaire technique sous financement de bailleurs, nous mettons en œuvre des actions qui ont été prévues dans cette doctrine pour rapprocher un peu la police de la proximité à la population. Egalement, améliorer la relation entre la police et la population pour une coproduction de la sécurité », a-t-elle dit. Revenant ainsi sur la mission qu’attend ces nouveaux policiers référents.

« Leur mission sera essentiellement d’aller dans les collèges et les lycées pour sensibiliser les élèves sur plusieurs thématiques. De la présentation de la mission de la police à d’autres thématiques qui sont d’ordre économique et social. Notamment, la protection de l’environnement, la sécurité routière. Les policiers ont pour mission d’aller dans les classes pour présenter la thématique développée pour les conscientiser davantage (…) », a conclu la directrice pays de COGINTA .

Bénéficiaire de cette formation, capitaine Agathe Loua, cheffe de brigade stupéfiant au commissariat central de Coyah, a dit sa joie d’avoir participé à cette formation. Pour elle, l’initiative doit se multiplier pour changer l’image de la police guinéenne.

« J’ai pu retenir les 12 thématiques enseignées aux élèves qui sont : la citoyenneté, la prévention sur la délinquance en milieu scolaire. Je tiens à remercier les organisateurs pour cette initiale. C’était une grande surprise pour moi. Et, je souhaiterai que cette formation revienne pour une deuxième fois. Je tiens à remercier les organisateurs parce qu’on a beaucoup appris ; J’ai beaucoup appris au cours de cette formation ».

Cette formation, financée par le département d’Etat américain, intervient dans le cadre du projet « partenaires pour la sécurité en Guinée : la réforme de la police au service du citoyen ». Mise en œuvre en Guinée par le consortium partnesGlobal, COGINTA et le CECIDE, cette formation a été sanctionnée par la remise des attestations de participation aux agents,

Mohamed Cissé

+224-623-33-83-57

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.