Sécurité : la Police présente le bilan de ses activités du 1er trimestre de 2021

Print Friendly, PDF & Email

En conférence de presse ce vendredi 7 mai 2021 dans les locaux du ministère de la Sécurité et de la Protection civile, les directeurs centraux de la police de Conakry ont fait le bilan de leurs activités au compte du premier trimestre de l’année 2021.

Plusieurs questions sur la mobilisation des recettes fiscales, la lutte contre le banditisme, la police de proximité, les accidents de la circulation, la sécurité frontalière et la lutte contre la Covid-19 y ont été débattues. Plusieurs activités ont été menées et réalisées grâce à un plan opérationnel initié et axé sur le renforcement des capacités opérationnelles, la formation, le renforcement des effectifs.

D’entrée de jeu, le Contrôleur général de police Boubacar Kassé, le porte-parole de la Police nationale, a tout d’abord rappelé que le point nodal de ces activités réalisées a été la signature le 20 avril 2021 d’un contrat entre le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, et le Directeur  Général de la police nationale pour la réalisation d’objectifs spécifiques engageant la police à la mobilisation des recettes fiscales à hauteur de 60 milliards 677 millions 428 mille francs guinéens.

« Monsieur le directeur général de la Police nationale a par ailleurs engagé le directeur central de la Police de l’Air et des Frontières pour la  mobilisation de 56 millions 844 mille 818 francs guinéens.  Le directeur central de la police routière pour  la mobilisation de 814 millions 666 mille francs guinéens. Le chef de projet bio-métrisation des cartes d’identités nationales pour la  mobilisation de 3 milliards 17 millions 944 mille. Sous l’impulsion de la direction générale de la police nationale, il a été procédé à la délocalisation du traitement des dossiers pour l’acquisition des passeports biométriques de sa phase enrôlement jusqu’à la délivrance desdits passeports biométriques aux ayants droit au commissariat central de Nongo. Le centre d’enrôlement au niveau du commissariat central de Matoto est en cours de réalisation. Il faut aussi noter l’établissement des passeports biométriques en faveur des ressortissants guinéens vivant à l’étranger dans quelques ambassades dans le monde. Nous avons aussi le lancement de l’établissement des cartes d’identité biométrique qui est une réalité effective de nos jours au niveau des commissariats centraux », a-t-il entamé.

Parlant de la lutte contre le grand banditisme et la criminalité, il dira qu’elle a permis d’arrêter et de déférer 15 individus poursuivis pour enlèvement, séquestration, demande de rançon, détention et usage d’armes de guerre et surtout auteurs d’homicide volontaire.

 « Au niveau de la direction centrale de la sécurité publique, poursuit-il, les indicateurs d’accueil de performance des directions régionales se présentent comme suit:  Accueil public: 15568, patrouilles pédestres réalisées: 3203. Interpellations: 5573, nombre de plaintes enregistrées: 2721, garde à vue: 2160, signalisation : 752, nombre de cas déférés: 1111, infractions constatées: 1830, délivrance des anciennes cartes d’identités: 20143 », a-t-il détaillé.

Dans le domaine de la police de proximité, à ce niveau, il a été fait cas, concernant les policiers référents, de 222 séances de sensibilisation  pour 12680 élèves dont 5302 et 7378 garçons. Pour ce qui est des accidents de la circulation, le porte-parole de la police explique qu’au cours de ce trimestre « la police a enregistré 897 cas. Nombre de personnes tuées : 99, personnes grièvement blessées: 807, personnes légèrement blessées: 793, cas déférés: 74. Dégâts matériels importants (194), dégâts matériels légers (240), véhicules fortement endommagés (332), véhicules légèrement endommagés (388), motos endommagées (644). A Conakry, il a été enregistré 420 cas d’accidents, dont 37 personnes tuées.  

Au niveau de la police de l’Air et des Frontières: 2600 visas d’entrée long séjour et cartes de séjour ont été délivrés, 16323 passeports ordinaires, 156 passeports de services, 56 passeports diplomatiques, 118 navires ont accosté au quai du Port Autonome de Conakry, 21523 conteneurs ont été débarqués avec la surveillance et l’implication de la police, et 9064 véhicules. 

Au niveau de la direction centrale de la police judiciaire, il a été enregistré 1146 plaintes et 177 personnes dont 9 femmes ont été déférées. À ce niveau, des armes ont été saisies, y compris des PMAK.

Au niveau de l’Office du genre (OPROGEM), il y a eu 410 cas d’infractions, soit 117 personnes déférées », a indiqué le porte-parole de la police.

Il termine en notifiant que dans la lutte pour freiner la propagation de la pandémie de Covid-19, et suite aux mesures qui ont été édictées en la matière, des individus ont été aussi verbalisés pour le non-port de bavettes pour un montant de plus de 100 millions de francs. Pour les deux derniers mois, 1119 personnes ont été interpellées et verbalisées pour 33 millions 570 francs guinéens.

Maciré Camara

+224 628 112 098

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.