Connect with us

A la Une

Séisme politique aux Etats-Unis. Donald Trump élu : “je serai le président de tous les Américains” (vidéo)

Published

on

Le candidat républicain a dépassé le nombre fatidique de 270 grands électeurs. 

C’est fait ! Au terme d’une nuit de suspense intense, le candidat républicain Donald Trump est élu 45e président des Etats-Unis. Hillary Clinton a reconnu sa défaite dans un appel à Donald Trump.

Le républicain populiste Donald Trump, sans aucune expérience politique, a remporté l’élection présidentielle américaine, un séisme politique sans précédent qui plonge les Etats-Unis et le monde dans une incertitude vertigineuse.

Les marchés avaient dévissé avant même l’annonce de sa victoire, scellée mercredi à l’issue d’une soirée électorale déjouant tous les sondages.

Huit ans après l’élection de Barack Obama, premier président noir qui avait suscité une immense vague d’espoir à travers le pays, Donald Trump, 70 ans, taxé de sexisme et de xénophobie par ses adversaires, l’a emporté sur la démocrate Hillary Clinton qui espérait devenir la première femme présidente des Etats-Unis.

Il avait fait campagne comme l’outsider déterminé à mettre fin à la corruption des élites politiques qui ont selon lui “saigné le pays à blanc”. Il avait promis de “rendre à l’Amérique sa grandeur”, son slogan, et de la protéger de l’extérieur.

Ce milliardaire imprévisible, que personne n’avait vu venir, avait annoncé lundi un “Brexit puissance trois”, référence au vote surprise des Britanniques pour sortir de l’Union européenne.

Il a durant toute sa campagne galvanisé un électorat blanc modeste se sentant laissé pour compte face à la mondialisation et aux changements démographiques, auquel il décrivait un avenir sombre pour les Etats-Unis.

Sa victoire choc intervient à l’issue de 18 mois d’une campagne électorale qui a profondément divisé les Etats-Unis et stupéfié le monde par ses outrances et sa violence. Il prendra officiellement ses fonctions le 20 janvier 2017.
Dès le début de la soirée, l’avantage a basculé du côté du républicain, qui a remporté un à un la plupart des “swing states”, ces Etats-clés, à commencer par l’Ohio, puis la Floride et l’Iowa et enfin la Pennsylvanie et le Wisconsin.
Chez son adversaire, une chape de plomb est tombée sur la soirée électorale, au fur et à mesure que sur l’écran géant, la carte électorale se colorait du rouge des républicains et de Donald Trump. Personne ne s’attendait à une pareille claque. Certains se disaient que le résultat serait serré, beaucoup professaient par principe leur nervosité en arrivant… mais qui imaginait que la soirée se transformerait en enterrement ?

Par Mediaguinee (avec L’Obs et Le Point)

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

0 Comments

  1. tim

    9 novembre 2016 at 12 h 32 min

    Congratulations Mr president Trump. I’m happy for you and your family. I knew all the polls were fake or rigged. Trump always led the polls. I wanted change too because i wanted to make america great again. Now the world will be a better place.

  2. Sylla

    9 novembre 2016 at 13 h 53 min

    C’est un saut dans l’inconnu.
    Tout comptw fait Hillary était nulle.
    De plus elle a rit dans unr video de l’assassinat de Kadaffi.

  3. Bangoura

    9 novembre 2016 at 14 h 59 min

    Les journalistes de ce site faisaient l’apologie de Clinton et voilà le résultat,Donald Trump a écrasé Hillary Clinton meme dans la ville où elle est née.Quel désastre!!!

Laisser un commentaire

Publicités