Sékhoutouréya: une femme en niqab, pancarte en mains, aiguise la curiosité…

Print Friendly, PDF & Email

Une scène rare s’est produite ce lundi non loin du palais présidentiel Sékhoutouréya à Kaloum. Des journalistes, de retour d’un reportage, ont remarqué la présence devant le palais d’une femme en niqab [habit souvent de couleur noire, masque tout le visage à l’exception des yeux].

Armée de pancarte sur laquelle on peut lire :« les innocents guinéens sont en danger. J’ai un message pour la Guinée » a refusé de parler aux journalistes. Elle tenait sa pancarte comme un trophée. Quelques temps après, sa présence attirait déjà des curieux. La police finalement va éloigner l’étrange inconnue -dont l’identité reste encore un mythe- des lieux pour un interrogatoire à la Direction de la police judiciaire (DPJ). Nous y reviendrons.

Par Mediaguinee

  1. micheil 4 ans il y a
    Repondre

    Pure escroquerie !

  2. Sylla 4 ans il y a
    Repondre

    Il faut complètement anéantir ces islamistes avant qu’ils ne s’infiltrent dans ce pays.
    Il faut les aneantir immediatement.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.