[Vidéo] Sékou, Conté, putsch de 2008, Aboubacar Somparé déballe: « c’est Lamine Sidimé qui n’a pas voulu que je prenne le pouvoir »

Print Friendly, PDF & Email

L’ancien président guinéen de l’Assemblée Nationale –atteint de la maladie de Parkinson selon ses propres dires- est encore très lucide. Elhadj Aboubacar Somparé qui revendique l’héritage du régime du premier président Sékou Touré a révélé dans l’émission « Archives » de la RTG avoir eu des relations assez distantes avec le général Lansana Conté. Ce dernier, dit-il,  l’accusait de vouloir prendre sa place. « Conté m’a dit un jour qu’il ne gaspille jamais ses balles », martèle Elhadj Somparé ajoutant que Conté jusqu’à sa mort n’a pas cru en lui. Pour lui, si le premier régime n’a pas légué un héritage pas au-dessus de toute polémique, Lansana Conté pouvait alors corriger. “Pourquoi n’a-t-il pas corrigé ?”, réplique celui qui a été aussi le chef du PUP, ancien parti au pouvoir. Non sans décocher une flèche contre son prédécesseur au perchoir Elhadj Boubacar Biro Diallo. « Biro n’a pas été élu, c’est nous qui l’avons choisi ». Pour son échec à remplacer Lansana Conté au pouvoir en décembre 2008, Somparé a un bouc-émissaire : Lamine Sidimé, ancien président de la Cour suprême. « C’est Lamine Sidimé qui n’a pas voulu que je prenne le pouvoir ». Mediaguinee vous propose ci-dessous l’interview…

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.