Sékou Koundouno promet l’enfer au maire de Kindia : ‘’nous risquons de marcher sur la Mairie’’

Print Friendly, PDF & Email

La coordination nationale du front national pour la défense de la constitution (FNDC) était ce weekend à Kindia.  Cette visite avait pour but de rencontrer les membres du FNDC enfermés à la maison centrale de Kindia mais aussi échanger avec la coordination régionale sur des dispositions à prendre à l’égard de certaines autorités de la capitale des agrumes.

C’est une délégation pilotée par Sékou Koundouno, Oumar Sylla alias Foniké Menguè, Bill de Sam et Baïlo ‘’destin en main’’ qui a rendu une visite à ses  camarades incarcérés à la maison centrale de Kindia don’t le coordinateur regional Farinta Camara, avant de rencontrer l’antenne régionale du FNDC. Interrogé sur le pourquoi de leur présence à Kindia, le responsable des stratégies et de la planification du FNDC a indiqué que ‘’nous sommes à Kindia dans deux ordres d’idées. La première, rencontrer nos frères d’arme citoyens incarcérés dans les geôles à la maison centrale de Kindia et échanger avec la coordination régionale sur des dispositions pratiques à prendre afin de discipliner un peu les autorités qui outrepassent les mesures constitutionnelles auxquelles la loi leur confèrent”, dit-il.

Cette délégation arrive à Kindia après le renvoi du verdict au 19 décembre prochain des membres du FNDC par le Tribunal de première instance (TPI).

Pour Sékou Koundouno, des dispositions pratiques sont déjà prises dans les jours à venir. “D‘abord c’est une injustice de trop. La justice guinéenne est aujourd’hui aux ordres un peu du pouvoir d’Alpha Condé et de ses sbires. Ils se servent de l’appareil judiciaire enfin de satisfaire leurs desiderata. Au niveau du FNDC, le moral reste au beau fixe, nous travaillons avec toutes les entités respectives afin de contrer ce coup d’État constitutionnel. Au niveau de la coordination régionale, des dispositions pratiques et drastiques ont été déjà prises et les heures et jours qui suivent, cette coordination va jouer sa partition parce qu’on ne peut pas permettre aux gangsters et pyromanes de transformer cette république en une monarchie”, fulmine-t-il.

Répondant au maire qui a récemment assure que nul ne manifestera à Kindia sous son règne,  le responsable stratégies et planification du FNDC se dit très navré.

“Nous sommes très navrés de constater qu’à Kindia, on a un maire qui souffre de  démence. Nous ne savons pas il se sert de quelle prérogative constitutionnelle pour parler au nom de la population de Kania mais ce qui reste clair, les dispositions sont prises et dans le cadre disciplinaire, bientôt M. Mamadouba Bangoura va se plier aux exigences du peuple. Si ce ne sont pas les forces de la nature, en aucun cas, il ne peut se retrouver comme le maire de Kindia. Mais nous lui promettons que les jours qui suivent, nous risquons même de marcher sur la mairie”, promet Koundouno qui vient d’être libéré avec six autres membres du FNDC après plus d’un mois au cachot pour “manœuvres et actes de nature à compromettre la sécurité publique et à occasionner des troubles à l’ordre public”

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.