Selon Lansana Diawara de la MAOG, ‘’c’est Alpha Condé qui a demandé à Kondiano de retirer le passage sur la constitution de son discours’’

Print Friendly, PDF & Email

Le coordinateur des brassards rouges de Guinée et également coordinateur de la Maison des Associations et ONG de Guinée (MAOG) Lansana Diawara a révélé vendredi que le c’est le chef de l’Etat qui a demandé au président de l’Assemblée nationale de retirer le passage sur la Constitution de son discours de clôture de la session des lois .

« Nous sommes très déçus du président de l’Assemblée Nationale, l’honorable Claude Kory Kondiano. C’est une honte pour notre pays, c’est une honte pour notre assemblée nationale. Il allait mettre le pays aujourd’hui à feu et à sang Puisque dans son discours d’aujourd’hui, il avait prévu toute une page rédigée pour soutenir fermement cette histoire de tripatouillage de la Constitution. Un président d’une institution Républicaine, ça vous dit… Il a fallu hier dans la soirée que le président de la République, lorsqu’il a été saisi selon les informations dignes de foi, l’aurait l’aurait sommé d’enlever cette partie dans sa déclaration. Et donc nous interpellons toujours l’opinion nationale et internationale, nous demandons toujours au président de la République de taper du poing sur la table pour enfin arrêter cette machine qui risque d’être fatale non seulement pour lui, pour son système mais également pour le peuple de Guinée. Nous, nous restons vigilants, on s’était mobilisés fermement aujourd’hui. S’il le prononçait aujourd’hui, on allait marcher sur le palais du peuple, puisque nous n’allons plus jamais nous laisser faire, nous n’allons plus jamais nous laisser manipuler dans ce pays, surtout par un président de l’Assemblée qui se veut neutre, qui se veut indépendant des autres pouvoirs, c’est inadmissible », dit M. Diawara.

Maciré Camara

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.