Semaine de la citoyenneté: ‘’c’est une bonne initiative de la part du ministre Gassama Diaby’’ (Dr Faya Millimouno)

Print Friendly, PDF & Email

Joint au téléphone par notre rédaction ce mercredi pour parler de la semaine de la citoyenneté lancée le mardi dernier par le ministère de l’Unité Nationale et de la Citoyenneté, le président du Bloc Libéral(BL), Dr Faya Lansana Millimouno  qualifie cette initiative de positive et recommande aux autorités d’intégrer le sujet de citoyenneté dans les contenus d’enseignement en Guinée.

A l’entame, Dr Faya dit que le lancement de la semaine de citoyenneté est une chose très positive. ‘’ Que les guinéens soient reconnectés au comportement citoyen, je trouve que c’est une bonne initiative de la part du ministre Khalifa Gassama Diaby. Chacun devait y participer le fait qu’il ait obtenu une semaine pour nous parler que de citoyenneté, à mon avis cela va améliorer beaucoup le comportement d’abord de nos dirigeants mais aussi des citoyens  face à la chose’’, précise-t-il avant de renchérir :

‘’Les guinéens vont comprendre c’est quoi le citoyen ? Comment le citoyen doit se comporter vis-à-vis du bien public ? Vis-à-vis de ses Co-citoyens ? Vis à vis de son entourage immédiat ? Parce qu’en Guinée la ville est sale parce que tout le monde  la salie. Vous voyez les gens, ils sucent une orange et jettent le reste dans la rue alors qu’on peut bien avoir un petit sac à poubelle dans sa voiture, on a sucé une orange on l’a met dans son petit  sac à poubelle dans la voiture. Arriver à la maison,  on la met dans la poubelle. Cela va apprendre aux gens à éviter certains accidents parce que même la manière dont  nous circulons,  c’est dans une incivilité totale’’, a-t-il déploré.

Plus  loin, il (Dr Faya) indique ‘’qu’en Guinée, nous avons des biens publics  à chaque fois qu’il y a par exemple  une manifestation, les gens ont tendance à s’attaquer aux biens publics. Le bien public n’appartient pas au président, cela n’appartient pas aux ministres, cela appartient au pays et à tout le monde. Et Chacun devrait prendre soin et non seulement  ceux à qui on confie cette gestion en prennent et en fait à une propriété privée et ceux qui sont mécontents de cela détruisent le reste, ce qui fait que nous sommes dans un perpétuel recommencement. Donc le fait qu’il ait une semaine par an pour parler de la citoyenneté est une bonne chose.’’

Poursuivant, il a précisé: ‘’J’espère que cela ne sera pas simplement que de cette semaine qu’on va parler de la citoyenneté mais qu’on intègre aussi dans les contenus d’enseignement comment faire un bon citoyen. En Guinée malheureusement depuis notre indépendance, les régimes qui se sont succédé n’ont pas formé le citoyen, chacun s’est contenté de former son militant’’, affirme-t-il.

Pour notre interlocuteur, en Guinée au-delà des différends au niveau  politique, ‘’nous sommes d’abord et avant tout citoyen de ce pays 245.857 km2. Personne ne peut chasser l’autre et nous sommes condamnés à vivre ensemble et à nous entendre sur ce petit territoire où nous allons mourir comme des idiots. Donc, il faut que pour une fois qu’on s’occupe de la formation du citoyen au-delà du militant, on n’est d’abord citoyen’’, a-t-il ajouté.

Elisa Camara

+224 95 73 22

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.