Sénégal : Aminata Touré quitte le groupe présidentiel à l’Assemblée, refuse un 3è mandat pour Macky Sall

Tête de liste lors des législatives en juillet, la députée avait été écartée du poste de présidente de l’Assemblée nationale à la faveur d’Amadou Mame Diop, en raison de liens familiaux, selon elle. En conférence de presse, l’ancienne Première ministre a annoncé ce dimanche quitter le groupe parlementaire de la coalition présidentielle.

Face à la presse, Aminata Touré, surnommée « Mimi Touré », a annoncé vouloir rester députée à l’Assemblée nationale « pour défendre les intérêts du peuple sénégalais », mais tout en prenant ses libertés face au groupe parlementaire présidentiel Benno Bok Yaakaar, et donc en rejoignant les députés non inscrits.

Avec un siège en moins, la coalition au pouvoir perdrait donc la majorité absolue dans l’hémicycle. Il s’agirait d’une rupture avec le président Macky Sall, après avoir été écartée du poste de présidente de l’Assemblée nationale.

La raison, selon elle : la question du possible troisième mandat du chef de l’État en 2024, qui est « impossible juridiquement et moralement », rappelle l’ancienne Première ministre. « Dans exactement 15 mois, le président Macky Sall va quitter le pouvoir, dans la paix et la sérénité, car il ne sera pas acceptable que des vies soient perdues dans une tentative de troisième mandat impossible », a-t-elle continué.

À la question de sa propre candidature à l’élection présidentielle de 2024, Aminata Touré a lâché, en souriant, qu’elle y pense sérieusement. « J’irai au préalable à la rencontre des Sénégalaises et Sénégalais, pour prendre leur avis et leur soutien », a-t-elle précisé.

RFI

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.