Sénégal : chasse à 500 Guinéens qui pourraient être reconduits chez eux

Print Friendly, PDF & Email

Retour des vieux démons entre le Sénégal et la Guinée ? Le pays de Macky Sall est bien décidé à bouffer du Guinéen non en règle dans son pays. Selon les médias sénégalais, plus de 500 guinéens sont en ce moment recherchés par la flicaille sénégalaise pour “détention frauduleuse de faux documents”.

Aujourd’hui, ils sont plus de 500 demandeurs guinéens recherchés. Des Sénégalais qui sont membres du réseau sont arrêtés par les éléments de la sûreté urbaine de Dakar. Les policiers ont retrouvé des copies de faux documents dans un domicile des faussaires au quartier Grand-Yoff de Dakar, écrit Africtelegraph.

Des Guinéens, ajoute l’organe, s’activent dans des faux documents sénégalais pour tromper des Dakarois. Mais, il faut compter sur la vigilance du procureur de la République Serigne Bassirou Guèye qui, d’ailleurs a instruit les éléments de la sûreté urbaine de Dakar pour arrêter au plus vite ces faussaires guinéens.

« Ces Guinéens sont très nombreux au Sénégal, parce que le Sénégal leur a tout a donné. Certains se considèrent même comme des Sénégalais à part entière et non entièrement à part. Les ressortissants originaires de la République de Guinée sont les étrangers les plus nombreux installés au Sénégal. Ils constituent, avec l’émigration Burkinabé principalement vers la Côte d’Ivoire et le Ghana, l’une des plus importantes migrations d’Afrique de l’ouest. Arrivés par vagues successives depuis la fin du XIX° siècle, principalement de la région du Foutah-Djallon, ils ont d’abord migré vers le monde rural sénégalais. Au début des années 1960 et durant la dictature d’Ahmed Sékou Touré, la migration s’est recentrée sur Dakar. Les Guinéens ont alors investi le petit commerce et les activités de services inférieurs délaissés par les nationaux sénégalais. Depuis le début des années 1980, l’immigration guinéenne s’est transformée. De nombreux migrants se sont définitivement installés et une nouvelle génération de sénégalais d’origine guinéenne est apparue », commentent des journaux sénégalais.

La Guinée et le Sénégal -pays voisins- entretiennent des relations en dents de scie depuis l’élection en 2010 du président Alpha Condé à la magistrature suprême. Elle se sont davantage dégradées avec l’élection de Macky Sall, donné très proche de l’opposant guinéen Cellou Dalein Diallo, deux fois candidat malheureux à la présidentielle.

Mamadou Savané

+224622290565

  1. Guinée 3 ans il y a
    Repondre

    Pas de vrai guinéens au Sénégal

  2. Sylla 3 ans il y a
    Repondre

    Ne touchez pas a nos compatriotes.
    Nous aussi on a beaucoup de Senegalais en Guinee’.
    Le Senegalais n’est pas aussi propre qu’il le pense.C’est un truand.
    Ne touchez a nos compatriotes. Bon,si ce sont des militants de l’ufdg,gardez les en prison la bas.
    Comme ca ils ne voteront pas pendant l’election ha ha ha…

  3. Ba 3 ans il y a
    Repondre

    Sauf que le sénégalais est fière d’etre sénégalais et ne prétend pas etre guinéen

  4. pecos 3 ans il y a
    Repondre

    Bâ. Arrêtez un peu votre complexe de supériorité, vous les Sénégalais, vous pensez que vous êtes au dessus de tout le monde..

  5. paco 3 ans il y a
    Repondre

    C’est quoi ce torchon?
    Les guinéens ne sont absolument pas opprimés au Sénégal,au contraire.
    Moi,je suis sénégalais dont les grands parents viennent de la guinée,je n’ai jamais vu,la population ou la police sénégalaise maltraiter un guinéen par ce que guinéen.
    Dans ce cas ci,il s’agit d’un réseau de trafiquants de documents administratifs du Sénégal (extrait de naissance),c’est parfaitement normal que la police sénégalaise démantèle ce réseau,et retire la nationalité sénégalaise à des personnes qui l’ont obtenus en utilisant de faux documents.
    Dans un pays normal,c’est comme cela que ça se passe.
    Quand je vois la qualité des articles des journaliste guinéens,je comprends pourquoi ce pays se trouve dans cette situation.
    Vous nous aviez fait le même coup avec la fermeture des frontières des autorités sénégalaise durant l’épidémie d’ébola. Cette mesure était purement sanitaire.C’est ce que recommande tous les épidémiologiques. D’ailleurs,c’est ce que les autorités guinéennes auraient dûes faire dans certaines régions de la guinée pour contenir la maladie.
    Les autorités sénégalaises ont beaucoup de défauts,mais ils défendent les intérêts du Sénégal.C’est de ça dont nous en sommes fiers.

  6. pompon 2 ans il y a
    Repondre

    Toujours des sénégalaiseries! Ils sont chez les autres les plus grands trafiquants et font le malin chez eux. Que de coups bas n’ont-ils pas orchestrés contre la Guinée?

Répondre à Sylla Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.