Sénégal/ ‘’Sall’’ affaire contre l’opposant Sonko : ‘’je continuerai à faire mes massages car il y va de ma santé’’

Print Friendly, PDF & Email

Face à la presse, hier, le principal opposant et brillant intellectuel sénégalais, accusé de viols et menaces de mort n’entend pas baisser les bras. Ousmane Sonko accuse ‘’explicitement’’ le président Macky Sall ‘’sous la complicité de son procureur de fomenter ce complot politique contre ma personne’’. Déclaration…

Je suis sujet à des douleurs cervicales depuis mon enfance et ait commencé des séances de massages dans le Cabinet du Dr Shiklawi depuis 2007.

J’ai poursuivi en acupuncture sans résultat. Ensuite avec un Kiné d’une équipe d’athlétisme qui a fini par voyager hors du pays. Puis j’ai arrêté.

Suite à une crise de l’année dernière, je repris mes séances, avec un excellent cabinet, mais nos maigres moyens ne nous ont pas permis de poursuivre ces séances coûteuses. Je n’ai pas de quoi me permettre des séances de massage à 200.000 francs.

Sur les conseils d’un ami, on nous a recommandé un institut familial agréé par l’Etat, bien visible et non clandestin, pour effectuer des massages thérapeutiques.

C’est par la suite que je m’y suis rendu après avoir vérifié qu’ils ont tous les agréments nécessaires et après avoir vérifié la conformité avec ma religion car il ne disposait pas de masseur.

Je tiens à préciser que cet institut n’est pas clandestin et détient toutes les autorisations requises pour exercer. J’ai toujours exigé la présence de deux masseuses au minimum en accord avec mes principes du moment qu’il n’avait pas de masseur.

Comment le premier opposant du parti au pouvoir peut-il violer répétitivement sous la menace de deux armes, une employée, sur son lieu de travail, avec des caméras de surveillance visibles, et où sont présents une famille et des collègues ?

On veut faire croire que c’est une affaire privée.

Mais il n’en est rien. C’est bel et bien une tentative de liquidation politique. J’accuse explicitement Macky Sall sous la complicité de son procureur de fomenter ce complot politique contre ma personne.

La première preuve est que nous avions été alertés qu’ils tramaient quelque chose contre nous dans ce lieu de soins. Mais que tout le monde se le tienne pour dit, je continuerai à faire mes massages car il y va de ma santé.

La deuxième est que ces viols sont supposés s’être déroulés répétitivement à l’insu de toute une famille. La troisième est que j’aurais envoyé un SMS la veille à la plaignante. Je les mets au défi de sortir leurs preuves.

La quatrième est constituée par le témoignage à ma décharge de la propriétaire qui est en train de subir menaces et pressions de la part des comploteurs qui lui demandent sans cesse de changer sa version.

La pression est telle que Serigne Bassirou Guéye a demandé expressément la détention de la propriétaire malgré qu’elle avait besoin d’être constamment en présence de son prématuré de 4 semaines et pesant moins d’un kilo.

La besogne est tellement sale qu’ils sont capables de mettre en danger la vie d’un nouveau-né. La cinquième est que la plaignante ait été escortée durant le couvre-feu juste après mon départ du salon, pour un lieu inconnu… pour le moment.

Sur les conseils de mes avocats, nous ne nous limiterons qu’à ces informations pour le moment. Dès demain, mes avocats déposeront une plainte et feront une réquisition pour pouvoir révéler tout ce que nous savons des acteurs de ce vil complot et de toutes les personnes impliquées.

Ils complotent depuis 2019 ! Mais cela ne passera pas. J’appelle tous les amis, citoyens militants, sympathisants et tout sénégalais épris de vérité à ne pas accepter que le projet d’un Sénégal nouveau ne soit pas sabordé par Macky Sall et ses acolytes.

Est-ce que les sénégalais sont prêts à rester dans le système qui fait régresser le pays depuis les indépendances ? Macky Sall, cette fois, ça ne passera pas !

Nous sommes arrivés à un tournant. L’heure n’est plus aux discussions de salons et commentaires sur les RS ! Cette accusation est la énième peau de banane que le pouvoir veut glisser sous le pied de ce projet de Sénégal nouveau, mais cette accusation est la goutte de trop.

Nous ne devrons montrer aucun signe de faiblesse ! Soyons prêts à affronter Macky Sall qui ne respecte pas la justice ni les procédures. Nous résisterons à toute forme de contrainte par corps contraire aux lois qui gouvernent ce pays. Et ns appelons tous les patriotes à résister avec nous.

J’ai reçu une convocation mais je le dis ici, je ne déférerai pas à cette convocation. Je suis député et on devra respecter la loi ! S’ils lèvent mon immunité à 10h, à 10h05 j’irais répondre.

Je remercie de tout cœur ma famille, mes proches, mes amis, les membres de l’opposition et de la société civile, ainsi que tous les sénégalais qui nous ont manifesté leur sympathie dans le cadre de cette affaire.

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.