Sensibilisation contre le diabète, le palu et l’hypertension : le lion’s Club apporte son appui à 41 agents sensibilisateurs

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre des activités du Lions Club ouvertes en ce mois de novembre, 41 agents sensibilisateurs issus de la 4ème promotion Pharmacie de l’université Kofi Annan de Guinée, ont bougé ce jeudi 26 novembre 2020, pour les préfectures de Kouroussa et Siguiri. Leur mission, dépister et sensibiliser les populations des zones les plus reculées, contre le diabète, l’hypertension et le paludisme.

La cérémonie de lancement de ce projet s’est déroulée dans la salle Malick Condé de l’université Kofi Annan de Guinée devant plusieurs cadres et membres de Lion’s Club.

« Il s’agit de la 4ème promotion Pharmacie de l’université Kofi Annan qui a décidé de partir à l’intérieur du pays pour dépister, sensibiliser contre le diabète. Le mois de novembre pour Lions clubs, est consacré à la lutte contre le diabète. Leur mission, c’est de faire le dépistage contre le diabète, de sensibiliser les gens, donner les bons conseils sur comment lutter et prévenir le diabète. Ils feront des prises de l’hypertension et sensibiliseront les citoyens contre le paludisme », a dit le président Ibrahima Diallo. Indiquant ensuite que « La partition de Lion’s club, c’est à travers la zone 161 qui est l’une des trois zones de lion’s club qui va aider dans tout ce qui concerne l’apport de médicaments, logistique, préparation des officiels sur le terrain pour mieux accueillir ces étudiants qui sont en fin de cycle », a-t-il conclu.

Le Président de la quatrième promotion Pharmacie et chef d’équipe du projet Alpha Mamadou Baïlo Diallo, a dit la motivation de ses hommes à être à la hauteur de la confiance placée en eux. 

« Il s’agit de dépister 3 pathologies qui sont le diabète, l’hypertension artérielle et le palu. Nous allons faire une distribution gratuite de médicaments et sensibiliser la population. L’objectif est de sensibiliser plus de 1500 personnes qui vivent dans ces trois villages. Et nous voulons atteindre au minimum 500 personnes dans chaque village. C’est une promotion qui est connue sur le plan national. On a fait des activités scientifiques et culturelles qui ont fait parler de nous. Je crois que ces étudiants sont motivés à 100 %. Et, à travers les moyens qui ont été mis à notre disposition, nous sommes encore plus motivés pour aller vers les populations qui sont dans les zones reculées. Nous allons voir nos parents pour les sensibiliser, les dépister et distribuer des médicaments», a-t-il réitéré.

Durant plusieurs jours, ces agents sensibilisateurs rencontreront les citoyens des localités de la haute Guinée pour expliquer les moyens de lutte contre le diabète, l’hypertension artérielle et le paludisme.

Mohamed Cissé

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.