Services spéciaux : les hommes de Malick Koné interceptent deux camions de médicaments en partance pour l’intérieur du pays 

Print Friendly, PDF & Email


Les services spéciaux du secrétariat à la présidence chargé de la lutte contre le crime organisé et le trafic des stupéfiants dont les faux médicaments a procédé à la présentation ce lundi 9 mai 2022 à la presse, de deux camions contenant des produits pharmaceutiques illicites. Une importante saisie qui s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le trafic illicite des produits de santé.

 

Selon le commissaire de police Foromo Soropogui, ces camions interceptés, l’un après l’autre vendredi et samedi, étaient en partance pour l’intérieur du pays. 

« Il s’agit de deux véhicules , ils contiennent des produits pharmaceutiques, ils ont voulu passer inaperçus, tromper la vigilance des agents contrôleurs. Mais malheureusement ils sont tombés dans le piège.  Le premier véhicule a été interpellé vers la Minière et le second vers Kissosso. Au regard de la charge, nous allons communiquer la quantité après la perquisition. Ces camions partaient à l’intérieur. Le premier a été intercepté le vendredi et le second le samedi », a-t-il expliqué.
Considérant le trafic illicite des produits pharmaceutiques comme l’une des sources de financement du terroriste international, Abdoulaye Israël Kpogomou, procureur de la République près le Tribunal de Première Instance de Mafanco a promis de traquer les auteurs, les coauteurs et les complices liés à cette histoire de trafic illicte de produits pharmaceutiques.« En ma qualité de procureur antiterroriste, le trafic illicite des produits pharmaceutiques est l’une des sources de financement du terrorisme international. Vu que notre pays est sous cette menace, nous ne lésinerons pas dans   la lutte contre ce fléau. Les produits pharmaceutiques ne doivent être utilisés que par les professionnels. Lorsqu’ils ne sont pas manipulés par les professionnels, ils deviennent de la drogue et nous n’accepterons pas, nous qui sommes chargés de mettre l’action publique en mouvement. Nous n’acceptons que nos paisibles citoyens soient victimes de ce trafic. Nous avons deux camions à l’intérieur desquels nous avons une quantité énorme de produits pharmaceutiques. Ces produits étaient en passe d’être acheminés vers l’intérieur pays. Compte tenu de la dangerosité du phénomène, nous mettrons en application la politique pénale des autorités en la matière. J’ai instruit que la qualité soit examinée en présence d’un huissier de justice qui va dresser un procès-verbal et à l’issue des investigations, les personnes qui seront interpellées seront interrogées et la procédure fera l’objet d’un procès-verbal qui sera transmis à mon parquet et je prendrai toutes les réquisitions qui s’imposent afin que le droit soit dit dans cette affaire. Je mets en garde tous les citoyens qui s’hasardent à faire du trafic d’influence ou à tenter de corrompre les enquêteurs afin de faire obstruction à la justice. Qu’ils sachent que les roues de l’histoire ont tourné, qu’ils sachent que nous sommes dans une nouvelle logique de lutte contre la criminalité et nous ne lésinerons pas sur les moyens afin de mettre fin à ce phénomène », a-t-il déclaré.

Maciré Camara

+224 628 112 098

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.