Services spéciaux: une quantité importante de  drogue saisie à Conakry et Coyah, 2 femmes interpellées en flagrant délit 

La  Direction Centrale de la Prevention contre la Destabilisation des Institutions de la Republique, de la Lutte contre le Grand Banditisme et des Groupes Radicalisés (DCPDIR-LGB-GR) a présenté ce jeudi 22 décembre une grande quantité de plusieurs types de drogue saisis sur deux (2) femmes de nationalité guinéenne. Cette opération a eu lieu dans le quartier de Boussoura, dans la commune de Matam et à Friguiadi dans la préfecture de Coyah. La présentation a eu lieu dans l’enceinte de la direction sise à Kaloum. 

Les 2 femmes interpellées

Le commissaire divisionnaire Abdoul Malick Koné, Secrétaire général à la présidence chargé des Services Spéciaux et de la lutte contre le crime organisé et les activités criminelles a, devant les hommes des médias, remercié le président de la transition pour son soutien, son encouragement et pour les moyens qu’il a mis à leur disposition avant de remercier les agents de toute la direction pour le travail abattu au quotidien 

Commissaire Divisionnaire Abdoul Malick Koné

« Comme vous le savez, à l’occasion de nos multiples saisies tout récemment, nos services se sont employés à aider la population pour la débarrasser de cette sale drogue que vous voyez appelée la Kush. Comme  dans nos précédentes présentations, je souhaite réaffirmer la volonté des services spéciaux d’aider tout le monde d’aider la jeunesse à se débarrasser de la drogue en général et de la Kush en particulier. Là, on a coupé le circuit d’approvisionnement des individus qui s’évertuent à fabriquer de la Kush », a rappelé Abdoul Malick Koné. 

Poursuivant, le directeur de ce service stratégique est revenu sur le mode opératoire qui a permis à mettre main sur cette drogue et les femmes impliquées.  » C’est suite à une opération que nous avons menée qui a abouti à cette importante saisie de chanvre indien et une matière principale dans la composition qu’on appelle la Kush.  La saisie a été effectuée le lundi dernier, dans une partie de Boussoura pas dans le débarcadère mais dans un quartier et aussi à Friguiadi dans Coyah. Vous voyez, les trafiquants ont toujours un moyen de contourner ou de  faire contourner la loi. Vous avez à peu près 200 kilogrammes. Sur notre balance, cette quantité affiche 192 kilogrammes. La particularité de cette opération c’est que cette fois-ci, ce sont des femmes qui sont mises en cause. 2 femmes ont été interpellées en flagrant délit. Si avant c’étaient les jeunes garçons qui s’évertuaient à cela, aujourd’hui, ils changent de techniques, de stratégies pour donner ça aux femmes, qui puissent passer dans nos mailles mais heureusement, nos fonctionnaires sont avertis et attentifs », explique ce commissaire divisionnaire. 

Drogues

Pour finir, Abdoul Malick Koné invite l’ensemble de la population guinéenne non seulement à s’éloigner de ces drogues mais aussi à collaborer effectivement avec leurs services pour qu’ensemble ils puissent avoir des résultats probants. « Je lance un appel solennel de collaboration entre les services spéciaux et la population guinéenne. Que la population s’approche de nous pour nous donner des bonnes informations  parce que, ces trafiquants ne sont pas en brousse, ils sont dans la ville . Ils sont connus dans les quartiers, dans les maisons donc, nous avons besoin de la collaboration franche et régulière de la population. Je demande à cette même population de s’éloigner de la drogue surtout cette drogue appelée kush qui est fatale »

Mamadou Yaya Barry 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.