Quand une directrice de CHU de Conakry s’envole pour un contrôle médical à Rouen: Merci facebook!!!

Print Friendly, PDF & Email

“Si vous n’êtes pas sur facebook, vous n’êtes pas branchés”. Ce langage populaire de Conakry est bien compris chez la directrice générale de l’hôpital de Donka Fatou Sikhé Camara qui dévoile tout ce qu’elle fait sur facebook. Du petit au gros détail.. tout se retrouve sur la toile.

Ce mardi, mal lui en a pris. Comme à ses habitudes, elle poste ceci:

Malheureusement pour dame Sikhè, elle est la patronne du plus grand centre hospitalo-universitaire (CHU) de Guinée. Aller à Paris pour un contrôle médical paraît trop bizarre et même incongru pour le populo. Pendant que des citoyens sans soins adéquats sont laissés sur le carreau.

Autre chose, comment a-t-elle bénéficié de cette assistance dans un pays appelé la France? A-t-elle négocié cette (douloureuse) parenthèse? La question est pesante.

Par ailleurs, comme surprise, la page très animée de dame Sikhé ne s’affiche plus (19h17, TU).

capMais ça aussi c’est une autre histoire de santé qui va intéresser Mediaguinee. D’ici là, merci Facebook. Nous y reviendrons….

Par Mediaguinee

 

 

  1. Lama.docteur 5 ans il y a
    Repondre

    Dame Fatou Siké a raison de se comporter ainsi, quand on sais ce qui se passe dans le domaine médical en Guinée on ne peut faire autrement.
    L’hôpital Donka est rempli de médecin qui sont chef de service et qui n’ont pas le diplôme de ces services. Certains sont même pas spécialistes et d’autres usurpent le titre de professeur alors qu’ils sont même pas spécialistes. La médecine guinéenne est un milieu où la bassesse et le machiavélisme sont de rigueur.
    Comment confier sa vie à un simple médecin qui se fait nommé par l’État spécialiste ou Professeur sans avoir un diplôme du domaine qu’il dirige ?
    Voilà de quoi nos hôpitaux regorgent, on parle d’elle et nos ministres, nos députés et autres qui vont en Europe se soigner en laissant la médecine guinéenne dans le gouffre.
    Que l’on nomme des vrais spécialistes vous verrez que l’Afrique viendra se soigner en Guinée, mais si on continue à donner des titres de docteur ou professeur par décret sa sera une pagaille et personne ne peut confier sa vie à des gens qui ne le mérite pas.
    Merci

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.