Sidya Touré : ‘’Alpha Condé m’a appelé et m’a dit…’’

Print Friendly, PDF & Email

Le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR) Sidya Touré, absent du pays pour des raisons de santé est était ce lundi sur Espace Fm dans l’émission les “Grandes Gueules” pour parler de la situation sociopolitique de la Guinée notamment l’arrestation des responsables de l’UFDG qui défraie la chronique.

À l’entame, le leader de l’Union des Forces Républicaines a rappelé que l’UFDG et nous, « étions tous au FNDC, par rapport au référendum par rapport au dialogue ainsi de suite. Et à partir de là ce n’est pas l’UFR qui est sortie du schéma, c’est l’UFDG qui a décidé de présenter un candidat en dehors du schéma qu’on avait arrêté au sein du FNDC. Aucun parti politique digne de nom n’a des élus à l’Assemblée Nationale, l’UFDG n’en a pas et nous non plus on en n’a pas, cela ne fait pas un cas particulier à l’UFR. Donc à partir de là, le débat est de savoir qui a gagné ou qui n’a pas gagné n’est pas un débat qui concerne l’UFR », martèle le président de L’UFR.

Pour cet ancien Premier ministre sous l’ère Conté, aujourd’hui la question c’est comment se mettre ensemble pour discuter.

«Si on dit, on le fait pour aller à la soupe, moi je suis trop loin de la soupe. Je viens de vous le dire et je le réaffirme, je ne prendrais aucun poste en Guinée qui me soit pas électif, que ça soit très clair pour tout le monde…Vous avez vu la fois dernière on a bloqué le passeport de Tall, donc du fait qu’il est allé à la soupe, n’a pas fait de lui quelqu’un qui est parti à la soupe », explique-t-il.

Le président de l’UFR a dit toute sa sympathie aux responsables de l’opposition et la confiscation des passeports des certains d’entre eux.

« Je suis absolument opposé à l’idée de l’arrestation des leaders politiques et je suis opposé également de fait qu’on bloque les passeports des gens, parce que ce n’est justifié par rien du tout, ce n’est pas légal, ce n’est pas réglementaire, il n’y a pas eu un décret pour le dire, donc je suis opposé. Maintenant que pouvons-nous faire à l’heure actuelle si ce n’est pas une discussion pour proposer des solutions ? », interroge-t-il. 

Pour finir, l’opposant a révélé avoir eu des échanges avec le président Condé suite à l’acharnement dont il a fait l‘objet récemment.

« Quand je l’ai appelé, je ne l’ai pas eu, mais le lendemain il m’a appelé et j’ai posé la question de savoir pourquoi mon passeport a été retiré ? Il m’a dit qu’il faillait que tout le monde soit là pendant les élections. Et j’ai posé la question encore : ‘’pourquoi on m’a envoyé à 4h du matin des policiers à mon domicile ?’’ Il m’a dit qu’il n’était pas au courant », a confié Sidya Touré.

Mamadou Yaya Barry

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.