Sidya : “j’entends parler de cette histoire de cartouches mais je ne me sens pas concerné”

Print Friendly, PDF & Email

Après que le président de la République ait pris un décret interdisant l’importation, le transport et la commercialisation de cartouches de chasse, plusieurs observateurs ont vu une façon de nuire économiquement à l’opposant Sidya Touré. Le président de l’union des forces républicaines (UFR) qui était l’invité ce lundi de la radio Lynx fm a tenu à expliquer sa version des faits.

Sidya Touré qui admet être actionnaire d’une cartoucherie, soutient qu’il ne se sent pas concerné par ce décret.

“L’histoire de cartouches-là, j’entends parler mais je ne me sens pas concerné. Quand nous sommes arrivés ici, au moment où tous ceux qui bavardent-là n’avaient pas cent dollars en poche, nous avons emmené un groupe en 87 et 88 pour venir investir en Guinée. Il y a eu l’usine de cartouches de Kamsar en 1988. Donc Alpha n’a rien donné à personne… au lieu de faire la promotion des industries locales, on en fait des instruments de guerre contre les opposants. Dans cette usine de cartouches, moi je ne suis qu’un actionnaire, les actionnaires majoritaires sont Américains, donc ils géreront ça comme ils veulent. En attendant, il n’y a pas de production là-bas depuis 20 ans”, a expliqué le leader de l’UFR.

Thierno Sadou Diallo 

+224 662 76 75 74

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.