Sidya Touré: « la délégation spéciale ne représente personne, à moins que… »

Depuis Abidjan, le président de l’Union des forces républicaines (UFR) s’est exprimé sur la vague de dissolution de conseillers communaux à travers le pays, par le président de la transition, le colonel Mamadi Doumbouya.
Pour Sidya Touré, l’installation des délégations spéciales ne sert « strictement à rien » parce que selon lui, la délégation spéciale ne représente pas les communautés à la base.

L’ancien premier ministre, l’installation des délégations spéciales représenterait un agenda caché du CNRD.
« Deux mois après l’arrivée du CNRD, on a enlevé le maire de mon village. A l’époque, je croyais que c’était le préfet. Après, je me suis rendu compte que ça vient de là haut. A Conakry, je suis le seul parti dont on a enlevé le maire. Les autres sont encore en place. Tout cela ne sert strictement à rien. On a besoin des mairies, c’est une gestion locale. C’est très très important. Les localités sont là, elles veulent avoir des responsables auxquels elles s’adressent pour leurs problèmes dans un pays où vous n’avez pas de routes, vous n’avez pas d’électricité, où vous n’avez pas de communication correcte avec ces gens. Leurs seuls responsables qu’ils ont en face d’eux, ce sont ces structures. Vous les enlever, vous mettez des délégations spéciales », a fustigé Sidya Touré dans  » Mirador « 

Plus loin, l’ancien premier ministre de souligner : « La délégation spéciale ne représente personne, à moins que ce ne soit pour envoyer les gens du CNOSCG et tout ça, et préparer des futures élections dans ce cadre là. Mais, cela ne peut pas fonctionner. On se trompe les uns, les autres. Nous pensons que nous avançons vers les élections mais il y a un agenda caché que nous voyons venir petit à petit, à avoir un candidat CNRD pour la présidentielle. C’est clair ».

Pas plus tard qu’hier, le président de la transition, colonel Mamadi Doumbouya a dissout plusieurs conseils communaux.

Sadjo Bah

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.