Sidya répond Alpha Condé : ‘’Lansana Conté nous a maudits, et lui qui a envoyé des missiles ?’’

Print Friendly, PDF & Email

Ce dimanche, 11 Octobre, le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR), Sidya Touré, a animé une conférence de presse, à son domicile du quartier chic de La Minière. L’ancien Premier ministre qui a boycotté la présidentielle du 18 octobre prochain en a profité pour répondre au président Alpha Condé qui a déclaré que Lansana Conté avait maudit beaucoup de ses collaborateurs dont les Premiers ministres pour avoir pillé la Guinée.

« Moi j’ai été Premier ministre de Conté près de 3 ans, on ne peut pas effacer les choses, tout le monde sait ce qu’on y a fait. Quand on pense qu’on peut prendre un journal camerounais (Média d’Afrique, les fossoyeurs de la république ndlr) on le paye pour qu’il fabrique un publi-reportage que vous lui dictez, en inventant des choses de gauche à droite, pour dire ceux-là ont pillé la Guinée. Et on tire 45 mille exemplaires. Ils les distribuent à l’intérieur de la Guinée à tous les sous-préfets et on leur donne comme objectif, il faut déposer ça dans tous les cafés et tous les villages. Ce n’est pas d’aller contrôler s’il y’a une production de café, de riz, mais distribuer ça pour qu’on sache ce sont eux qui ont pillé la Guinée », regrette-t-il. Et d’ajouter : ‘’quand j’étais Premier ministre, le ministre du Budget, de l’économie et des finances c’était qui ? Kassory (actuel premier ministre d’Alpha Condé, ndlr), je l’ai laissé là-bas, donc on a ramassé ça ensemble. C’est pourquoi s’il est Premier ministre et en train de dénoncer les gabegies de cette période-là …’’, explique-t-il. ‘’Si Lansana Conté nous a maudit et lui qui a envoyé des missiles et des choses comme ça, il ne l’a pas maudit ? Il faut arrêter, c’est du n’importe quoi », s’élève-t-il.

Pour inverser cette tendance, le président de l’Union des Forces Républicaines n’exclut pas le retour de l’UFDG au sein de la lutte que mène le front national pour la défense de la Constitution (FNDC).

« Ce qu’on a constaté au niveau de front national pour la défense de la constitution (FNDC), il faut de toute façon s’attaquer à ce bonhomme-là (Alpha Condé ndlr). Ce qui peut sauver notre pays, il faut que ce régime s’en aille. Si le FNDC à un moment donné ou l’UFDG à un moment donné estime qu’on peut unir nos forces pour chasser Alpha Condé, le FNDCe se reconstituera », fait-il savoir.

Mamadou Yaya Barry

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.