Connect with us

Politique

Sidya révèle : ‘’en 2010, Ben Sékou m’a dit qu’on est en train de changer les résultats chez le président de la transition’’

C’est une troublante révélation que Sidya Touré a faite ce vendredi, 22 mars sur la présidentielle de 2010 qui a porté Alpha Condé au pouvoir lors d’une rencontre entre la CENI et les acteurs politiques dans un réceptif hôtelier de Conakry.

Le président de l’Union des forces républicaines (UFR) a déclaré que les résultats du premier tour de la présidentielle de 2010 ont été modifiés à une heure de leur proclamation.

« Nous avons tous travaillé dans nos états-majors pour essayer de regarder les propositions qui nous ont été faites (par la CENI), mais nous avons également d’autres sujets que nous comptons aborder. Mais au-dessus de tout cela, il y a le problème que j’ai évoqué à savoir quelle va être réellement la qualité de cette CENI parce qu’elle commence à discuter avec vous, au dernier moment les résultats sont éparpillés partout. En 2010, Ben Sékou Sylla [ancien président de la CENI, décédé en septembre 2010 à Paris des suites de maladie] ayant disparu entre la CENI et le Palais du peuple, à une heure et demi, m’a dit qu’on est en train de changer les résultats chez le Président de la transition [Général Sékouba Konaté]. Donc, la CENI doit se mettre au-dessus », a-t-il révélé, tout en invitant les actuels commissaires de la CENI à se mettre à la hauteur de cette institution.

« Vous avez vu les sanctions qui ont été imposées de la part des Etats-Unis à la commission électorale du Congo.  Nous devons faire en sorte que ceux qui composent cette CENI notamment son président se rendent comptent que c’est une institution et qu’ils se mettent à la hauteur de cette institution pour mériter la confiance de notre pays. C’est surtout ce qui est important. Le rôle de cette institution, c’est de sortir du processus électoral où le moins de gens puissent contester, Si ce n’est pas le cas, elle aura raté sa mission », a prévenu le leader de l’UFR.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
2 Commentaires

2 Comments

  1. CONDÉ ABOU

    23 mars 2019 at 5 h 00 min

    Ce discours sert à quoi en 2019 ? À absolument rien du tout. Cela est une certitude.

    Pour l’amour de Dieu et de la religion, laissez l’âme de feu Ben Sékou reposer en paix. Cela est le minimum que l’on puisse attendre de vous, et ce serait tant mieux pour vous. Le destin de tout homme est dans le secret de Dieu et de Dieu Seul. Nulle part ailleurs dans ce monde.

    Sinon, si vous trouvez que la CENI actuelle est tout simplement égale à celle de 2010, pourquoi, avoir mis tant d’énergie pour faire représenter votre Parti politique au sein de ladite CENI ?

    Comment pouvez-vous comparer le processus électoral Congolais et celui de la Guinée ? Où est la ressemblance en termes d’organisation et de nombre de parties prenantes en terme d’engagements, comme ceux de l’Eglise Catholique et de la Communauté internationale au Congo ?

    La Communauté internationale porte à bout de bras le Congo Kinshasa depuis plus 20 ans, pour sauver à tout prix la paix et la sécurité de l’ensemble de la région des grands Lacs. Et vous trouvez vraiment que la Guinée ressemble au Congo Kinshasa en 2019 ?

    Êtes-vous vraiment au courant de ce qui s’est réellement passé au Congo Kinshasa, avant et après le long refus de Mr. Joseph Kabila d’organiser à temps la présidentielle en 2016 au Congo ? Et ce, en dépit de toutes les pressions de la Communauté internationale, y compris la SADC et l’Union Africaine et surtout après les preuves irréfutables mises sur la table par l’Eglise Catholique du Congo suite à la proclamation des résultats électoraux de la dernière présidentielle de fin Décembre 2018. Qui savait finalement que Mr. Joseph Kabila allait accepter de quitter le pouvoir en 2018 ? Personne.

    Les élections présidentielles et législatives du Congo n’ont absolument rien à voir avec celles de la Guinée, et tous les partenaires au développement de l’Afrique, le savent très bien, eux qui financent à coup de milliards de Dollars par an, les 19 mille Fonctionnaires et Policiers de la Force de maintien de la paix des Nations Unies au Congo.

    Ce discours n’a pas de sens pour la logique en tant que croyant, à moins qu’il ne cache très mal d’ailleurs un immense désespoir de votre part. Vraiment décevant et contre-productif, politiquement et religieusement parlant.

    Sur tous les plans ce discours est négatif et inutile. Il ne vous rendra aucun service. Wait and see.

  2. MANZO

    23 mars 2019 at 9 h 59 min

    J’ai toujours dit que ce Sydia était un dangereux truand ni loi et ni foi.Car n’ayant même plus peur de faire porter des affirmations et la responsabilité à son complice mort,malgré tout ce que l’opinion connait déjà de leur manœuvre satanique qui consistait à éliminer un candidat non pas dans les urnes, mais par des calculs occultes (peu importaient les conséquences sur la stabilité du pays).
    Il faut bien être lui à son âge de ne pas avoir peur de Dieu malgré les conditions dans lesquelles son ami « Ben sékou sylla » avait quittées ce monde!
    Apparemment, il n’a tiré aucune leçon de tout ce qui lui est arrivé depuis cette tentative diabolique de 2010.
    Truand, on l’est et on le reste à vie.

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook