Sidya Touré : ‘’si vous pensez que c’est Sakoba qui peut faire le travail, nommez-le ministre et on avance’’

Print Friendly, PDF & Email

La propagation du nouveau coronavirus en Guinée interpelle le président de l’Union des Forces Républicaines (UFR). Sidya Touré qui était l’invité ce lundi, 27 avril de l’émission les ‘’GG” de la radio Espace Fm s’est dit inquiet de la tournure qu’est en train de prendre la pandémie de Covid-19 en Guinée, avant d’accuser le gouvernement de mêler la politique à cette crise sanitaire.

« Je suis extrêmement inquiet en ce qui concerne le Covid-19, parce que j’ai l’impression que rien ne se passe comme ce qu’on avait imaginé. Vous avez vu aujourd’hui l’état de l’hôpital Donka, comment les gens sont accueillis, le manque d’hygiène et tout ce qui s’en suit mais surtout le manque de suivi. Pourtant nous avons été de bonne foi, parce que nous avons accepté à partir du 14, de ne pas faire d’assemblée générale. On a donné une sorte de trêve pour dire que nous allons travailler à ce que les choses se résolvent mais nous pensons que tout va à l’eau. Donc au lieu de consacrer ce temps à régler les choses, on continue à arrêter les gens de gauche à droite. Le dernier cas qu’on a eu, c’est l’arrestation de Cécé Loua et on ne sait pas pourquoi. Pendant ce temps, on ne s’occupe pas du Covid-19, donc les résultats qu’on a, ne permettent pas d’envisager l’avenir avec sérénité », a laissé entendre l’ancien Premier ministre.

Depuis le début de la pandémie de Covid-19 le 12 mars dernier, plus de 1000 personnes ont contracté la maladie. Cette progression est due selon le leader de l’UFR, au passe d’arme entre le Ministère de la Santé et l’ANSS (agence nationale de sécurité sanitaire).

« Au début quand j’ai vu tout cela patiner, j’ai fait un Tweet pour dire, prenez des dispositions, mais j’ai l’impression que ce n’est pas tout de publier des documents. Le vrai problème, c’est de savoir qui va le faire et là je vous dis, au niveau du gouvernement guinéen, c’est un manque absolu. On parle du problème entre le Ministre et l’ANSS, mais ce sont des choses qui n’existent  pas. Si vous pensez que c’est Sakoba qui peut faire le travail, nommez-le ministre et on avance. Et pendant qu’il est malade en ce moment, qu’est-ce qu’on fait ? On ne va pas continuer à discuter des structures alors que la maladie avance et qu’on a plus de 1000 cas aujourd’hui », explique-t-il.

Thierno Sadou Diallo 

+224 662 76 75 74

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!