Sidya : ‘’un président en fin de mandat n’avait rien à faire des législatives qu’il a lui-même retardées”

Print Friendly, PDF & Email

Le président de l’Union des forces républicaines (UFR) croit que coupler les législatives du 16 février prochain et le référendum constituant est une façon pour le gouvernement de jeter de l’huile sur le feu.

Sidya Touré qui s’exprimait vendredi  lors d’une conférence de presse organisée par le front national pour la défense de la constitution (FNDC), structure dont son parti est membre, estime que tout ce qui arrive actuellement à la Guinée n’est que le fruit de la volonté du président Alpha Condé de rester au pouvoir.

« Tout le drame que nous avons dans notre pays actuellement n’est que le fait de la volonté d’un seul individu, du rêve d’une seule personne de rester au pouvoir jusqu’à sa mort, ce n’est rien d’autre. Si l’idée n’existait pas de perpétuer le magistère d’Alpha pour un troisième mandat, un président de la république qui finit son mandat en 2020, n’avait rien à faire des élections législatives qu’il a lui-même retardées pendant 12 ou 14 mois. Il n’y a pas d’autres objectifs en Guinée, dans le camp présidentiel notamment de la part de la personne d’Alpha Condé si ce n’est son maintien au pouvoir », a-t-il dit.

Jeudi soir, le conseil des ministres a demandé au président de la république de coupler les législatives et le référendum constitutionnel.

Pour Sidya Touré, cette approche est une façon de détériorer la crise politique guinéenne déjà délétère.

« Moi je ne suis pas surpris, nous allons vers un couplage, le communiqué est fait hier pour que vous ayez aujourd’hui un décret, c’est une manière de jeter de l’huile sur le feu, c’est une manière de bien faire comprendre que malgré tout ce qui se fait, après avoir perdu pratiquement pas loin d’une trentaine de Guinéens, qu’on va le faire », a estimé l’ancien haut représentant du président Alpha Condé, tout en indiquant que l’autorité de l’Etat n’existe plus en Guinée.

« C’est vraiment la disparition totale du leadership qui nous entraîne dans cette voie puisque ce leadership n’est intéressé que par une seule chose, c’est être président même si c’est pour gouverner les cimetières », ajoute-t-il.

Thierno Sadou Diallo

+224 626 65 65 39

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.