Siguiri : 4 personnes trouvent la mort dans l’éboulement d’une ancienne mine de la SAG

Print Friendly, PDF & Email

Ce lundi 27 avril 2020, une ancienne mine de la SAG a fait 4 morts sur place : deux femmes, une enfant et un homme, aux environs de 11 heures TU. Le drame s’est produit dans le district de Fatoyah.

Dans cette mine, les femmes sont exposées aux intempéries de la nature. D’ailleurs en cette période de crise sanitaire, aucun dispositif n’est mis en place dans le cadre de la protection des citoyens de COVID-19. Pour la circonstance, le commissaire de police de Fatoyah qui s’est rendu sur les lieux, explique : « Exactement, à 11heures, on m’a informé que l’ancienne mine de la SAG est tombée, directement, je me suis rendu sur les lieux. Ils ont repéré les corps, 3 femmes et un homme : Rosaline Bongono âgée de 23 ans née à Djèninbougou, elle était avec sa fille Hélène Solano 3 ans, Odette Léno âgée de 17 ans et le dernier c’est un homme sans filiation mais il vient de la forêt » à en croire commandant Bamba Gonaharah.

Après tout, les corps ont été remis aux familles éplorées pour l’inhumation.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

error: Le contenu est protégé !!