Siguiri : après son  »agression » par le RPG, l’ex-maire souhaite être indemnisé par les nouvelles autorités

Print Friendly, PDF & Email

Après le régime d’Alpha Condé, l’ex-maire de la commune urbaine de Siguiri, Docteur Aboubacar Sidiki Traoré sort du bois pour expliquer son agression illégale par le défunt parti au pouvoir. Dans sa déclaration, il dénoncé les commanditaires de son attaque dont honorable Sékou Savané a été selon lui, le principal acteur.

« C’était dans les environs de 8 heures qu’une foule immense est venue me trouver au bureau de la commune en disant : ‘’nous avons tout fait pour te faire renvoyer de la commune mais jusqu’à présent tel n’est pas le cas. Aujourd’hui, tu iras parce qu’un petit natif de kankan ne peut venir nous commander à Siguiri’’. Ils m’ont blessé à la tête avec un coup, je suis tombé dans le sang après ils se sont rendus vers chez-moi. C’est ainsi qu’ils ont tout pris y compris mes postes téléviseurs. J’ai perdu plus de 500 millions de francs guinéens. A l’époque, la justice n’a joué aucun rôle pour m’établir dans mon droit, rien n’a été fait. Donc je regarde les nouvelles autorités guinéennes, la nouvelle justice guinéenne pour m’indemniser », a-t-il.

Poursuivant, l’ex-maire s’est appuyé aussi le comportement des membres du parti au pouvoir à l’époque du RPG Arc-en-ciel : « Le RPG m’a rendu pauvre sur tous les plans. Et  gabegie financière, le népotisme, la ségrégation ethnique, l’organisation des troubles à l’ordre public ont été des outils de ce parti défunt dans la préfecture de Siguiri. Je veux que la justice soit faite », a-t-il ajouté.

A rappeler que depuis le temps du PUP, le feu président Général Lansana Conté mettait à la disposition de Siguiri les 0,4%. Un montant qui était géré par une minorité de personnes au détriment des citoyens. Après la chute d’Alpha Condé, plusieurs citoyens de Siguiri  se plaignent de l’ex-parti au pouvoir.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.