Siguiri : au moins deux morts dans l’éboulement d’une mine d’or

Print Friendly, PDF & Email

Hier dimanche 26 novembre, la mine du secteur Tinkolen, dans la commune urbaine de Siguiri, s’est encore effondrée dans la journée, tuant deux jeunes, tous venus d’ailleurs, un de Djomabana dans la sous-préfecture de Kignébakoura et l’autre de la commune urbaine. Cette mine de la localité de Tinkolén fait chaque jour des dégâts matériels et des pertes en vie humaine.

Le président de la mine communément appelé “Tonboloma” Mamadi Keïta a confirmé cet éboulement : « aujourd’hui, on était assis sous l’arbre, nous avons été appelés par certains miniers qu’il y a éboulement. Et sur le champ, on a retrouvé deux morts dans la boue. Donc, nous avons évacué les corps dans leurs villages respectifs, on n’a pas pu les identifier ».
Aussi faut-il rappeler que cette localité de Tinkolén est une zone de l’exploitation minière de grande convoitise, peuplée en grande partie de citoyens venus d’ailleurs à la recherche du bien-être.

Dans cette localité, l’exploitation illégale des mines continue malgré l’interdiction proclamée par le président Alpha Condé lors de la journée nationale des orpailleurs à Kankan le 04 février 2017.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.