Siguiri : ces sous-préfets qui ont déserté les bureaux

Print Friendly, PDF & Email

A Siguiri, grande ville de la Haute Guinée, des sous-préfets désertent leurs bureaux pour les affaires.

A Maléah, Siguirini et Niagassola, trouver le sous-préfet en poste relève du parcours du combattant.

« Notre sous-préfet à Maléah ici n’a aucune famille ici mais aussi il passe tout son temps à Siguiri-ville. Vraiment on n’a pas de sous-préfet c’est ça la vérité », a dit Mamadi Camara, membre du bureau de la jeunesse.
Pour la sous-préfecture de Siguirini, qui présente l’image d’une localité sinistrée malgré la présence d’une société minière, située à 160 km du chef-lieu de la préfecture, l’autorité sous-préfectorale est absente.

« Notre sous-préfecture n’a pas d’autorité parce que le sous-préfet ne fréquente plus cette localité », confie un habitant
A Niagassola, c’est grave. Le sous-préfet est accusé de ne jamais fréquenter sa zone.

« Le sous-préfet de Niagassola n’existe que de nom », lâche un jeune, dépité.

Selon des indiscrétions, beaucoup de sous-préfectures de Siguiri sont aujourd’hui sans autorité, créant ainsi de graves dysfonctionnements dans la gouvernance locale.
Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.