Siguiri : la maison d’arrêt transformée en lieu de vente, plusieurs prisonniers déclarés malades

La préfecture de Siguiri, avec une forte démographie, a une seule maison d’arrêt où les coupables purgent leurs peines. Aujourd’hui, cette maison, selon nos informations, aurait du mal à accueillir citoyens par faute de place et est  transformée en un lieu de vente.

A l’intérieur, la vente d’objets et d’articles,  particulièrement les boissons et cigarettes est une réalité. À cela s’ajoute le paiement d’un montant avant de rentrer. « Aujourd’hui, c’est une déception. Avant de voir un détenu, il faut payer un montant pour une causerie de quelques minutes », a-t-il expliqué.

Plus loin, la plupart des détenus seraient malades en prison de Siguiri, comme l’explique un citoyen de Kintinia : « tous les gens qui sont en prison sont malades. Il  faut qu’ils revoyent cela, d’autres sont paralysés ».

Il faut retenir que cette maison manque vraiment de place pour les prisonniers.

Depuis belle lurette, certains présumés coupables de viol, de vol, d’assassinat attendent toujours leur jugement. Aujourd’hui, la majeure partie de la population de Siguiri accuse le TPI de Siguiri dans le traitement dans les affaires judiciaires.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri         

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.