Siguiri : le commissaire central parle de la mort du capitaine Boh Saran Condé à Kourémalé

Print Friendly, PDF & Email

Le commissaire central de la police de Siguiri, lieutenant-colonel Bakary Diawara a, au cours de la présentation du bilan de l’année 2019 évoqué l’assassinat du capitaine Boh Saran Condé à la frontière guineo-malienne, suite aux affrontements qui ont eu lieu entre Kourémalé-Guinée et Sèkè Kolénda.

Cette localité située à 74 km de la commune urbaine de Siguiria connu de violents affrontements entre les deux localités minières, dans la sous-préfecture de Doko autour d’une portion de terre. C’est suite à ces affrontements que capitaine Boh Saran Condé de la police frontalière fut assassinée.

« Cette année 2019, la police de Siguiri a connu une perte énorme. Trois de nos hommes ont disparu dont l’adjudant Diarré à Kourémalé-Guinée, capitaine Boh Saran Condé qui a été sauvagement assassinée par les éléments mandatés par le district de Kourémalé-Guinée et commandant Moussa Traoré qui a fait une crise cardiaque », dit-il le commissaire central.

Dans cette affaire qui devient de plus en plus compliqué, le tribunal de première instance de Siguiri saisi du dossier n’a encore rendu aucun jugement et les citoyens ne cessent de s’interroger. Quelques jours après cet assassinat, le président du district fut arrêté et quelques membres du bureau de district.

« Vraiment, on ne sait pas comment cet acte  s’est passé ? Ces gens là n’ont pas été jugés après quelques mois passés en prison, ils sont sortis sans cause. Qui il faut accuser ? », s’interrogent certains citoyens.

Moussa Koutoubou Condé correspondant à Siguiri

+224 622478601

1 Commentaire
  1. Fodé Diallo 11 mois il y a
    Repondre

    Allahu Akbar que leurs âmes repose en paix, siguiri c’est chez moi

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.