Siguiri : le RPG Arc-en-ciel se désolidarise des assises nationales

Print Friendly, PDF & Email

Lancées à la maison des jeunes de Siguiri devant les autorités préfectorales et communales, les assises nationales dénommées Journées de vérité et de pardon ont finalement changé de trajectoire. Les cibles désignées n’ont pas été atteintes à cause de la mauvaise organisation. C’est le cas à Siguiri, ville cosmopolite connue autrefois comme bastion du RPG Arc-en-ciel, où les citoyens ont accordé peu d’importance à ces assises.

« C’est un véritable amalgame. Pour procéder à la réconciliation nationale, il ne faudrait pas arrêter alors certains, causer du tort aux gens. C’est pourquoi au prime abord, on était pour les assises nationales mais aujourd’hui nous les refusons catégoriquement. C’est pourquoi, ce sont les élèves des différents lycées de Siguiri qui ont préféré chômer les cours pour aller aux assises », a fait savoir Laye Koumoun Camara, section Siguirikoura.

En réalité, les assises nationales ténues dans la préfecture de Siguiri se déroulent sur fond d’incompréhension.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.