Siguiri : les enseignants avaient boudé les salles de classe, hier

Print Friendly, PDF & Email

Hier lundi 20 novembre, les enseignants des grands établissements publics de Siguiri (Collège Nanamoudoukoro, lycée-collège Kankou Moussa, lycée-collège Framoï Bérété) ont boudé les salles de classe. Informé de la situation, le Directeur préfectoral de l’Education, Mamoudou Doudou Camara, a aussitôt convoqué une réunion d’urgence pour échanger avec les responsables des établissements concernés. Une réunion au cours de laquelle il a tenté de donner ce qu’il considère comme les vraies raisons de cette présente grève.

« Le samedi, on m’a appelé de Conakry pour me dire de ne plus se fier aux rumeurs qui circulent dans le pays concernant le mot d’ordre de grève. Aujourd’hui, à mon fort étonnement, lorsque je partais pour Norassoba pour une prise de contact, mon adjoint m’a appelé pour m’informer que les élèves de Nanamoudoukoro et Kankou Moussa n’ont pas étudié. J’ai tourné le véhicule pour retourner à Siguiri. Tous les élèves n’ont qu’à partir à l’école, la grève-là est fausse », a-t-il indiqué.

A vrai dire, les autorités sont inquiètes par rapport aux perturbations dans les écoles. Le proviseur du lycée-collège Kankou Moussa, Alpha Sidibé, a expliqué qu’après la montée des couleurs, jusqu’à 8H, il n’y avait presque pas de professeurs. Les trois professeurs qui étaient présents ont aussi boudé les classes. Les élèves sont venus me trouver, je leur ai dit d’attendre comme d’habitude. On a pris un peu de temps. J’ai dit aux élèves de rentrer paisiblement », a-t-il expliqué.

Au collège Nanamoudoukoro, le constat était le même. Le directeur des études dudit établissement, Souleymane Koulibaly, a confirmé l’absence des professeurs dans son école. « Je dis haut et fort que les professeurs se sont absentés chez nous ce matin. On a été surpris par cette situation. Finalement, nous avons reçu une délégation de la Direction préfectorale de l’Education, qui est venu constater de visu la réalités », a-t-il confié.

Ce qu’il faut donc retenir ce lundi 20 novembre 2017, c’est que les salles de classe ont été boudées à Siguiri. Reste à savoir si cela va perdurer toute la semaine. Attendons de voir.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.