Siguiri : les pêcheurs qui ont tué un lamantin sont en prison et attendent d’être jugés

Print Friendly, PDF & Email

C’est sur le fleuve Niger que les pêcheurs ont réussi à abattre cet animal le vendredi dernier, 19 juin 2020. Une espèce figurant dans le code des animaux à protéger.

Après l’acte, le Directeur préfectoral de la pêche Ibrahima Condé a été informé. Il témoigne : « Exactement, je partais à Nounkounkan, on m’a informé qu’un animal a été tué. Rapidement j’ai alerté le Directeur préfectoral de l’environnement. Lui, à son tour s’est rendu sur les lieux pour constater les faits. »

Poursuivant, il dira que les auteurs ont été conduits à la prison de Siguiri pour répondre devant la loi. Car ils ont tué un animal protégé. Les pêcheurs mis en cause clame leur innocence et disent ignorer que la bête appartenait à une espèce protégée.

« Vraiment nous sommes innocents, on ne connaissait pas. C’est la première fois, donc nous sommes des illettrés encore », précisent-ils.

Présentement, les auteurs attendent le jour du procès afin de connaître le sort qui leur est réservé conformément à la loi.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.