Siguiri : les travaux de reconstruction du lycée ‘’Kankou Moussa’’ trainent toujours

Print Friendly, PDF & Email

Démarrés il y a quatre (4) ans, les travaux de reconstruction de l’une des plus vieilles écoles de la préfecture de Siguiri (lycée Kankou Moussa) trainent toujours. C’est dans ce contexte qu’une mission technique de la Direction des bâtiments des Grands Projets s’est rendue récemment sur place pour s’enquérir des réalités.

Arrivée, ladite mission a été remerciée par la direction préfectorale de l’éducation (DPE) avec à sa tête, Issa Kouyaté qui avait à ses côtés le corps professoral dudit lycée.

A cette occasion, Moussa Madou Touré, professeur en service au niveau de ladite école n’a pas manqué de mots pour exprimer l’inquiétude des citoyens quant à l’achèvement des travaux en cours.

« Ce matin, nous sommes contents mais partiellement parce que chaque fois nous recevons les missions, les promesses sont faites pour un achèvement rapide des travaux en cours. Mais jusqu’à présent, ce sont les mêmes réalités. C’est-à-dire que les travaux n’avancent pas. Nous avons beaucoup de problèmes avec les élèves parce que les salles disponibles pour les études sont insignifiantes. Véritablement, c’est une déception. Nous estimé que l’arrivée de cette délégation fera bouger les lignes afin que les travaux prennent maintenant pour le plus grand bonheur des bénéficiaires que nous sommes », a-t-il expliqué.

A en croire au chef de mission, Me Daffé, la reconstruction de cette école fait partie dans le lot de la fête tournante de l’indépendance nationale. Mais, dira-t-il, plusieurs chantiers restent encore inachevés.

« L’entreprise qui était habilitée de faire les travaux de reconstruction du lycée Kankou Moussa n’a pas respecté les closes de la convention. C’est pourquoi on est dans ces problèmes aujourd’hui. Mais nous, nous sommes les envoyés du président Alpha Condé pour que la reprise des travaux se fasse dans un bref délai. C’’est ça la priorité du président Alpha Condé et nous sommes convaincus qu’après notre mission, le président agira. »

Selon Dorah Aboubacar Koita, c’est à travers l’initiative mise en place par les cadres ressortissants  de Siguiri que ces projets de développement ont commencé. « Nous allons réclamer les droits de Siguiri dans la compréhension. Cette demande de nos droits doit se basée sur un esprit d’équipe et de concorde sociale », ajoute-t-il.

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.