Siguiri sous tension : après le lynchage des bandits, les bouchers jurent de faire la fête aux chauffeurs de taximoto

Print Friendly, PDF & Email

48h après le lynchage de deux présumés bandits à Siguiri, la tension reste très vive dans la cité aurifère.
Ce matin, sur plus de 14 000 taximotos, aucun n’est visible aujourd’hui dans la ville. Pas la peine d’en chercher.
Selon un contact, un des parents de la victime du lynchage serait un boucher et aurait mobilisé les bouchers de la ville de Siguiri pour chercher les auteurs de l’assassinat de son fils.

massacre

siguiri
Le jeune en pantalon kaki et t-shirt orange serait le fils d’un boucher

Ces bouchers, à en croire certaines personnes, seraient munis de machettes, de chaînes de motos et seraient à la recherche de conducteurs de taximotos qui auraient tué le fils de leur collègue.
Cette décision de vouloir se rendre justice intervient après que Cheick Sako, ministre de la justice, ait mandaté les autorités compétentes à ouvrir une enquête pour trouver les auteurs du lynchage du 12 décembre dernier.
Après cette prise de décision du ministre de la justice, un des parents de la victime aurait pris les devants en lieu et place des autorités.
Pour l’heure, l’intention de ceux qui seraient à la recherche des taximotos reste inconnue.
Il reste à savoir s’ils veulent se rendre justice comme l’ont fait les auteurs du lynchage ou s’ils vont remettre aux autorités ceux qu’ils vont capturer.
Par Sadjo Bah, depuis Siguiri
+224625016669

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.