Siguiri : un maire de commune rurale passé à tabac

Print Friendly, PDF & Email

Hier mercredi, le maire élu de la commune rurale de Djoma Kiniébakoura, située à 12 km seulement du centre-ville de Siguiri, a été proprement passé à tabac par deux présidents de jeunesse, sa chemise déchirée.

« Ce matin, je quittais à la justice pour mon village natal Djomabanah. Arrivé à Kiniébakoura, les deux présidents de la jeunesse de Kiniébakoura sont venus m’arrêter, m’ont bastonné et déchiré ma chemise. J’ai aussi perdu 2 millions de francs guinéens. J’ai déclaré le cas à la justice », dit le maire rural Mohamed Lamine Keita.
A l’en croire, il s’agit de Mamadi Traoré dit Officier et Koita Sékou Traoré dit Raul tous présidents de la jeunesse.

Depuis l’annonce des communales, la localité de Djoma a été un champ de bataille, d’oppression et de violences, poussant les autorités à délocaliser les activités administratives et communales.

Ci-dessous, la réaction du maire en Maninka…

Moussa Koutoubou Condé, correspondant à Siguiri

+224622478601

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.