Siguiri: violences pour le contrôle de la Mairie

Print Friendly, PDF & Email

Siguiri, la ville minière très plus peuplée de Guinée vit sous tension depuis l’annonce de l’installation des délégations spéciales dans le pays. Dans ce fief traditionnel du Rpg-Arc-en-ciel (parti au pouvoir), le maire de la commune urbaine est toujours là. Il ne part pas. Malgré les injonctions du pouvoir -notamment du ministre de l’Administration du territoire Bouréma Condé-. Depuis la semaine dernière, le bras de fer a repris de plus belle entre partisans de Aboubacar Sidiki Traoré (président actuel de la délégation spéciale) et ceux de Sékou Magassouba -soutenu par l’influent Sékou Savané. Après l’échec d’installer vendredi le nouveau président de la délégation spéciale par le préfet Ibrahima Kalil Keita, ce lundi matin, on apprend que Sidiki Traoré a été agressé et blessé. Contacté, le préfet de la ville a confié à Mediaguinee qu’une “réunion est en cours”. Mais, n’en dira pas plus. “Rappelez-mois plus tard”, a dit M. Keïta. Aucun camp n’est joignable où moment où nous mettions cet article n ligne. Nous y reviendrons…
Par Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.