Connect with us

Societé

Silimy/Faranah : un incendie tue une personne et ravage 47 cases et leurs contenus

Depuis le début de l’année 2019, l’incendie règne en maître et créé de véritable désastre dans les zones rurales de Faranah. Dans l’intervalle de quatre mois déjà, c’est le sixième cas qui vient de se produire à Silimy, un district situé à 13 kilomètres de Faranah centre, relevant de la sous préfecture de Tindo.

Selon les témoignages recueillis sur place, Le mardi dans l’après midi, Birama Dounoh a mis le feu à la partie qu’il avait déjà défriché, c’est ce feu qu’il n’a pas pu maîtriser. Pendant ce temps, la plupart des habitants était au champ.

Le premier bilan fait état d’un cas de mort, 47 cases et leurs contenus calcinés, un veau brûlé vif. La défunte s’appelle Daloba Condé, âgée de 70 ans. Elle était mère de trois enfants vivants.

Aux environs de 18 heures 40 minutes, une équipe mixte composée des cadres préfectoraux, la gendarmerie et la croix rouge à sa tête Elhadj Ibrahima Kalil Keita, préfet de Faranah s’est déjà rendue sur les lieux pour toucher du doigt la réalité.

Au nom du préfet , le secrétaire général chargé des collectivités décentralisées, Mohammed Oularé a laissé entendre : « Population de Silimy, ce qui s’est passé est douloureux mais le destin est inévitable. Vous êtes une partie des éléments que le préfet gère. C’est pour quoi dès cette annonce, le préfet a immédiatement alerté ses collaborateurs, la gendarmerie et la croix rouge de venir ensemble partager ce mouvement de tristesse et de douleur. La vieille qui a trouvé la mort dans cet incendie, nous demandons Dieu de l’accorder son paradis. Nous venons de rentrer de Wousouya où le gouvernement vient de faire un don à la population suite à un autre incendie qui s’est produit là-bas la semaine surpassée. C’est en cours de route qu’on a été informé qu’un incendie s’est déclaré à Silimy. Nous demandons au sous préfet de nous faire la situation exacte des choses pour qu’on puisse remonter l’information à qui de droit… ».

Pour sa part, le maire de la commune rurale de Tindo a sollicité l’aide des autorités et des personnes de bonne volonté en ces termes : « Aujourd’hui, nous sommes dans une désolation totale. Cette population qui n’a de source de revenue que de l’agriculture, vient de tout perdre. Au delà de des pertes matérielles, la façon dont cette vieille femme a trouvé la mort dans cet incendie est vraiment douloureuse. Nous demandons aux autorités et aux personnes de bonne volonté de venir au secours de ces sinistrés qui ont tout perdu », a souligné Mamady Oularé.

Lanciné Keita, depuis Faranah

 

Print Friendly, PDF & Email
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités

Suivez-moi sur Facebook