Sinko/Beyla : natif de la localité, Almamy 2 Sylla finance la construction du stade et la mosquée

Print Friendly, PDF & Email

La sous-préfecture de Sinko relevant de la préfecture de Beyla, au sud du pays est depuis plusieurs années confrontée à un manque criard d’infrastructures de base.

Cette volonté manifeste de ce fils ressortissant de cette  localité est  massivement saluée par la population qui estime que ces gestes sont venus à temps.

« Nous avons beaucoup aimé l’arrivée de notre frère. Il a aidé les populations de toute la sous-préfecture de Sinko qui est d’ailleurs la plus grande de la préfecture. Il a pris en charge la construction du stade de la commune, mais aussi la construction de la plus grande mosquée de la sous-préfecture. Vraiment, nous sommes fiers de lui et nous lui disons merci pour cette bonté.  Les infrastructures sportives sont indispensables pour l’épanouissement de la jeunesse, mais aussi les lieux de culte. Ma population et moi lui resteront reconnaissants de ces actes patriotiques. Et par la même occasion, nous invitons les autres fils de la préfecture à faire autant », a expliqué Lamine Condé.

Sur les biens fondés de cette assistance en faveur de sa localité, le donateur précise que ses gestes s’inscrivent dans le cadre de l’accompagnement de la politique du Président de la République.

« En tant que cadre ressortissant de Sinko, l’objectif, c’est d’accompagner Monsieur le Président de la République dans sa vision, son leadership de développement inclusif, communautaire en vue de lutter contre la pauvreté. Donc, c’est dans cette optique que chacun à son niveau de responsabilité doit directement ou indirectement contribuer au développement local de sa communauté », dira Almamy 2 Sylla, chef service marché des échanges à la direction des opérations d’échange à la Banque Centrale, responsable de la charge des marchés financiers.

A noter que la sous-préfecture de Sinko, à Beyla manque de tout avec ces 100 mille et quelques habitants.

Les activités principales sont axées sur l’agriculture. Elle d’ailleurs cité comme étant la première zone de production riziculture.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

+224 621941777

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.