Connect with us

Societé

Sit-in du SLECG à Kindia : 4 enseignants arrêtés

Quatre enseignants ont été arrêtés ce lundi 26 novembre à Kindia, chef-lieue de la Guinée Maritime à 135 km à l’est de Conakry alors qu’ils participaient à un sit-in à la devanture de la Direction Préfectorale de l’Education de la ville.

Ce sit-in organisé par le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée (SLECG) a été empêché par les forces de l’ordre comme ce fut le cas à Conakry

Interrogé sur l’ objectif du sit-in , le secrétaire général adjoint du SLECG de Kindia, Mamadou Safaou Baldé, répond en ces termes: « Nous nous sommes retrouvés ce matin pour organiser un sit-in  pour exprimer notre ras-le-bol par rapport aux intimidations, aux menaces et surtout nous demandons à ce que les enseignants qui ont leurs salaires gelés soient immédiatement rétablis dans leur droit ».

Regroupés au carrefour du Crédit rural, les enseignants ont été interceptés par les forces de l’ordre à la devanture de l’hôpital régional de Kindia et après des négociations vaines entre les deux camps, les agents de sécurité ont fait usage de gaz lacrymogène pour disperser la foule et certains enseignants ont été arrêtés. Le  secrétaire général du SLECG Kindia a confirmé l’arrestation de quatre enseignants.

« Il y  a eu accrochage, les forces de l’ordre nous ont obligés de retourner,  nous leur avons dit de rester sur place, nous nous revenons à notre base pour donner un mot aux organisateurs afin que chacun rentre chez lui. Malheureusement, les forces de l’ordre nous ont pourchassés jusque dans les quartiers et là au pire, ils ont lancé des gaz lacrymogènes avant de procéder à l’arrestation de quatre enseignants »,  confirme -t-il

A noter que les sept enseignants arrêtés la semaine dernière lors de leur sit-in ont été libérés.

Aboubacar Dramé, correspondant régional à Kindia

+224 623 08 09 10

Continuer la lecture
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Suivez-moi sur Facebook

Suivez-moi sur Twitter