Connect with us

Societé

SMB-WAP, Winning et UMS appuient le projet « Conakry ville propre »: Fadi Wazni donne 160 millions FG au gouvernorat

Published

on

Le groupement d’entreprises SMB-WAP/Winning/UMS a remis un chèque de 160 millions FG au gouvernorat de la Ville de Conakry comme contribution au projet « Conakry ville propre ». La cérémonie a eu lieu lundi 6 juin 2016 à midi dans le bureau du gouverneur le général Mathurin Bangoura, initiateur du projet. Elle a été faite par le président du conseil d’administration du consortium SMB-WAP, Fadi Wazni, entouré de ses collaborateurs.
Prêchant d’exemple, Fadi Wazni a appelé les autres chefs d’entreprise nationaux ou étrangers établis en Guinée à soutenir le projet d’assainissement de la capitale par leur générosité et leur responsabilité sociale. En cette saison pluvieuse propice à la propagation de maladies dues à l’insalubrité ambiante, cet appel est des plus opportuns. La salubrité publique n’a pas de prix mais elle a un coût. Le budget du gouvernorat, destiné à de nombreuses rubriques, ne peut à lui seul faire face à ce défi à la fois grand et permanent.
La capitale guinéenne, Conakry, est une mégalopole de plus de 2 millions d’âmes.  Elle produit quotidiennement plus d’un million de tonnes de déchets, pour la plupart domestiques, que les ménages, soit par incivisme, soit par nécessité, déversaient dans les endroits publics (rues, carrefours, bord de mer, etc.) avant l’arrivée du général Mathurin Bangoura. Comme partout où il est passé dans l’administration, ce grand commis de l’État a montré un esprit innovant et bâtisseur en tant que gouverneur. Parmi les nombreuses priorités à aborder dans ses nouvelles fonctions, il a identifié l’assainissement public. C’est en effet une attente lancinante de la population.
Visant le bien-être collectif, le projet « Conakry ville propre »ne peut aboutir sans l’engagement de tous les habitants à adopter un comportement civique en matière de salubrité publique, mais aussi sans les concours financiers librement consentis par les personnes nanties. Ces concours doivent être nombreux et substantiels. La sensibilisation par voie médiatique est aussi un facteur de succès pour le projet. Sous l’impulsion du général Mathurin Bangoura, elle est actuellement bien menée sur les radios et les télévisions locales. L’impact est déjà visible. Les rues et les espaces publics sont régulièrement balayés par les services du gouvernorat. Leur propreté dissuade les habitants à y jeter les ordures ménagères. Celles-ci n’y sont plus déposées à la sauvette. L’on se donne la peine de les jeter dans les bacs de la Société publique de transfert de déchets (SPTD) installés ici et là à travers la capitale. Les bacs remplis sont ensuite vidés dans les dépotoirs par les camions-poubelles du gouvernorat.
Eu égard à la détermination des nouvelles autorités du gouvernorat de la Ville de Conakry, gageons que le projet « Conakry ville propre » ne sera pas un feu de paille, comme bien d’autres par le passé. Gageons surtout que le chèque remis par Fadi Wazni au gouvernorat sera un appel d’air dans le monde des affaires. Car abondance de biens ne nuit pas. En l’occurrence, ce serait un grand bien pour tous les Conakryka, qui verraient leur cadre de vie assaini quotidiennement.
SMB-WAP/WINING/UMS, UN GROUPEMENT D’ENTREPRISES BATTANT
Le groupement d’entreprises SMB-WAP/Wining/UMS est emmené par deux managers de haute volée.
Le premier, le Guinéen Fadi Wazni, est le CEO (Chief Executive Officer) de la holding familiale WAZNI, qui opère en Guinée, au Libéria, au Niger, au Liban, au Mali et en Sierra Leone. Il est le directeur général fondateur de United Mining Supply (UMS), qui emploie près de 1000 salariés. Il est président du conseil d’administration de SDV Logistique Guinée (Bolloré) et de la Société minière de Boké-Winning Africa Port (SMB-WAP), qui extrait de la bauxite à Katougouma (Boké) et la transporte en Asie, avec une forte possibilité d’extension de sa part de marché dans cette zone économique importante au plan mondial. Il est administrateur de SENET Guinée, une entreprise opérant dans la construction minière. Il est actionnaire fondateur de Alliance Mining Commodities (bauxite), administrateur de WTC-ARED-Liberian Fisheries (Libéria), membre et trésorier du bureau exécutif de la Chambre des mines de Guinée. Excusez du peu !
Le second, le Singapourien Sun Xiushun, PDG de Singapore Winning International Group, dirige une holding qui possède une importante flotte de gros cargos et opère dans le transport de minerai, la logistique portuaire et la marine avec une expertise mondialement reconnue et personnel hautement qualifié. Le groupe singapourien est présent en Guinée depuis quelques années. C’est sa compagnie Winning Africa Port (WAP) qui a construit le port fluvial de Katougouma, d’où la bauxite extraite par la Société minière de Boké (SMB) est transportée vers les raffineries chinoises. Le port s’étend sur 40 hectares et répond aux normes pour devenir international.
La compagnie singapourienne forme un consortium avec la Société minière de Boké sous le sigle SMB-WAP. Elle prévoit un financement total de 500 millions de dollars pour l’extension du port. L’objectif est de renforcer les capacités du consortium à concurrencer l’Indonésie et à faire face à la demande asiatique croissante en bauxite.
La SMB-WAP est conforme aux exigences du nouveau code minier guinéen ainsi qu’aux normes de l’ITIE et de la coalition mondiale PCQVP (Publiez Ce Que Vous Payez). Elle est également en règle avec le code du travail et les autres textes réglementaires guinéens. Par souci de transparence, elle a choisi un organisme international, PWC, pour certifier les paiements en devises faits au Trésor public des taxes pour chaque navire.
Avec plus de 2 000 salariés et une direction à majorité guinéenne, le consortium est à cheval sur le social communautaire. Outre les compensations financières pour le périmètre occupé et les indemnités superficiaires annuelles versées aux collectivités voisines, bien que jeune et ne réalisant aucun bénéfice pour le moment (étant loin d’amortir ses investissements), le consortium dispense à la localité de Katougouma les services sociaux de base (centre de santé, centre de formation, écoles, mosquée, pistes carrossables, forages d’eau…).
Pour prévenir et gérer les inévitables conflits naissant de la proximité d’une société minière avec les populations riveraines, plusieurs comités locaux ont été mis en place et sont en lien direct avec la direction générale à travers un cadre permanent de concertation. Tous les problèmes y sont discutés et les solutions consensuelles sont implémentées par la direction générale. La justice, l’entente et l’harmonie sont les buts visés par les deux parties.
El Béchir

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités
  • Emmanuel Macron et la présence militaire française au sahel 6 décembre 2019
    Au menu : la démographie en Afrique. Egalement, la sortie président français Emmanuel Macron en marge du sommet de l’Otan, invitant les présidents des pays du G5-Sahel à Pau en France, est commentée dans la presse.
  • RDC : l’armée nie être complice des ADF 6 décembre 2019
    Le porte-parole de l'armée congolaise considère l'hypothèse d'une complicité "impossible". Un rapport de mai 2015 des Nations unies évoquait pourtant une " ample collusion » entre les FARDC et les ADF. 
  • Les Nigériens agacés par la convocation d'Emmanuel Macron 6 décembre 2019
    Pour entendre leurs positions sur les appels au départ des forces françaises, Emmanuel Macron a convoqué les dirigeants africains du G5 Sahel en France. Mais les propos du chef de l'Etat français passent mal au Niger.
  • Emmanuel Macron jette une pierre dans le G5 Sahel 6 décembre 2019
    Le président français exige des chefs d'Etats du G5 Sahel, une clarification de leur soutien à la présence militaire française sur leur territoire. 
  • Mauricio Pochettino n'est pas dans le plan du Bayern 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne
  • Bayern Munich: Mauricio Pochettino n'est pas envié par le club 6 décembre 2019
    Le Bayern travaille en coulisse pour choisir un nouvel entraineur sur le long terme. Libre de tout contrat, l'Argentin Mauricio Pochettino n'est pourtant pas dans le viseur du club champion d'Allemagne.
  • RCA : le comité de suivi du processus électoral contesté par l'opposition 6 décembre 2019
    A un an des échéances électorales en Centrafrique, un comité stratégique d’appui au processus électoral a été créé par le gouvernement et cela malgré l’existence de l’Autorité nationale des élections (ANE).
  • Menace de boycott sur la présidentielle en Algérie 5 décembre 2019
    L’élection présidentielle du 12 décembre est peut-être la plus difficile du pays. Les opinions pour et contre sont dans un face-à-face inattendu et seul le taux de participation pourra les départager.
  • Avec la Russie, le baton et la carotte 5 décembre 2019
    Les services secrets russes sont accusés de mener des activités douteuses depuis le territoire de plusieurs pays européens. La presse souhaite alors la fermeté tout en gardant le contact avec Moscou sur certains sujets.
  • Une affaire Skripal façon allemande 5 décembre 2019
    Deux employés de l'ambassade russe à Berlin déclarées personae non grata pour ne pas assez coopérer dans une enquête sur un meurtre commis en Allemagne, qui pourrait avoir été commandité en haut lieu.
  • Nouvelle arrestation d'un militant des droits de l'Homme au Tchad 5 décembre 2019
    D'abord interpellé pour diffamation, Mahamat Nour Ahmat Ibedou est désormais accusé de meurtre et tentative de meurtre. A N'Djamena, comme dans la diaspora, des voix s'élèvent pour dénoncer cette nouvelle arrestation.
  • "Il n'y a pas de complot extérieur contre l'Afrique" A. Ould Abdallah 5 décembre 2019
    Alors que le sentiment anti-français croît de nouveau au sein des populations dans le Sahel, Ahmedou Ould Abdallah, ancien ministre mauritanien des Affaires étrangères, dénonce son instrumentalisation.
  • La place contestée de la Turquie au sein de l'OTAN 4 décembre 2019
    Malgré l'offensive unilatérale de l'armée turque au nord de la Syrie, Ankara reste un membre solide de l'OTAN.
  • Existe-t-il une complicité entre l'armée congolaise et les rebelles ADF ? 4 décembre 2019
    Le spécialiste des questions de sécurité Boniface Musavuli estime que les ADF actuels, accusés du massacre de centaines de civils, agiraient grâce à la complicité de certaines unités des FARDC.
  • L'OTAN en quête d'objectifs communs 4 décembre 2019
    Malgré la signature d'une déclaration finale, l'heure n'était pas à la fête au sommet des 70 ans de l'OTAN à Londres.
  • Tchad: un ex-Premier ministre incarcéré pour corruption 4 décembre 2019
    L’ancien Premier ministre Kalzeubé Payimi Deubet, secrétaire général de la présidence, est accusé de complicité d’escroquerie, d’abus de fonction et de tentative de détournement des deniers publics. Il a été incarcéré.
  • L'Allemagne attendue sur la crise anglophone au Cameroun 4 décembre 2019
    Le conflit dans les régions anglophones a forcé plus de 700.000 personnes à fuir leur domicile et fait plus de 3.000 morts. Après l'échec du dialogue national, la résolution de la crise pourrait venir de l'extérieur.
  • "La soumission n'est pas un choix pour moi" 4 décembre 2019
    Ce 4 décembre, la fondation Right Livelihood remet son prix 2019, souvent surnommé "prix Nobel alternatif". Cette année, le jury a choisi quatre militants pour être lauréats, parmi lesquels Aminatou Haidar.
  • PL : Manchester City ne lâche rien 4 décembre 2019
    Les Citizens se sont largement imposés à Burnley (1-4) et reviennent à huit points de Liverpool, qui affronte ce soir Everton dans le derby.
  • Les personnes handicapées réclament plus d’attention 3 décembre 2019
    Ces dernières ont saisi l’occasion que leur offre la Journée internationale des personnes handicapées pour faire part de leur demande. Le quotidien des handicapés n’est pas facile dans beaucoup de pays en Afrique.