Connect with us

Societé

SMB-Winning offre 54 machines à coudre pour l’autonomisation des femmes de Dabiss, Dapilon, Kaboyé, Katougouma, Malapouya

Published

on

Dans le souci de contribuer à l’accompagnement, l’autonomisation et l’amélioration des conditions de vie de la couche féminine, le Consortium SMB-Winning a procédé mardi, 10 décembre 2019, dans le district de Kaboyé Konkokan, sous-préfecture de Tanènè à la distribution de cinquante-quatre (54) machines à coudre aux femmes identifiées dans 11 villages de Dabiss, Dapilon, Kaboyé, Katougouma, Malapouya dans la préfecture de Boké.

Recevant le don, le président du district de Kaboyé, Daouda Diaby se remémore : «Depuis que la SMB, notre voisine est chez nous à Kaboyé, elle ne fait que nous accompagner en termes de nourriture, d’infrastructures de base (la Saponification et les plaines agricoles aménagées) ainsi que  de nombreuses compensations communautaires et individuelles pour le bien-être de nos braves populations. Rien que la route de l’entente en dalle, c’est une immense richesse pour nos communautés respectives qui, par le passé, ralliaient le centre-ville dans une souffrance indescriptible. C’est pourquoi, nous ne finirons jamais de parler de l’importance du consortium que nous soutenons sans condition, dans ses actions de développement.»

Au nom des bénéficiaires, Mme Aminata Camara du Groupement des femmes de Mansalia (Kolaboui), a invité les femmes à s’occuper de la formation académique et professionnelle de leurs filles, leurs enfants pour soutenir leurs époux ou leurs femmes dans l’entretien de leurs familles au quotidien.

Par ailleurs, elle a sollicité auprès des partenaires chinois, l’envoi des tissus ou pagnes à coudre pour valoriser l’art artisanal guinéen en Chine Populaire.

Pour N’Famara Kourouma, responsable des relations communautaire de la SMB, «Ce geste qui ne doit pas être un objet d’ornement de la maison, est de faciliter l’apprentissage des jeunes filles et garçons à la couture, Créer la paix, la quiétude autour du projet et du Consortium qui œuvre pour le développement et le rayonnement des villages bénéficiaires.»

Invitant les bénéficiaires à l’entretien régulier des machines, le secrétaire général des collectivités décentralisées de Boké, Jean Béavogui a estimé «qu’aider les femmes couturières, c’est aussi accroître leurs revenus pour soutenir le développement à la base dans la paix, dans la bonne cohabitation. Ces machines viennent redonner de l’espoir à ces femmes qui évoluent dans ce secteur. Le président de la République et tous les membres du Gouvernement vous (SMB) disent merci pour cet autre geste magnanime…».

Mamadouba Camara, Boké

 

Print Friendly, PDF & Email
Publicités
Continuer la lecture
Advertisement
Cliquer ici pour Commenter

Laisser un commentaire

Publicités