Social Entrepreuneurschip : les porteurs de projets auditionnés parlent d’opportunité

Print Friendly, PDF & Email

Dans le cadre du concours pour le compte du Social Entrepreuneurschip initié par l’équipe du Salon des Entrepreneurs de Guinée SADEN, les porteurs de projets dans la catégorie santé ont été auditionnés ce jeudi 16 juillet 2020 par les membres du jury. Tous, dans leurs interventions, ont laissé entendre que le SADEN constitue pour eux un espace d’opportunité d’échanges et de partage d’idées avec les entrepreneurs et initiateurs de projets.

Mariama Cissé, ingénieure en réseau et porteuse du projet Saley, a expliqué le contenu de son initiative en ces termes : « C’est une plateforme qui est repartie en deux. Nous avons la partie gestion pharmacie qui gère toutes les activités des pharmacies depuis la commande des produits jusqu’à la livraison, les ventes, les historiques. Et ça aide même les propriétaires des pharmacies à avoir une vue sur leur business à distance. Et, la partie mobile va permettre aux malades de rester chez eux, ne pas sillonner les pharmacies, parce qu’actuellement ce n’est pas trop recommandé, et savoir dans quelle pharmacie il peut trouver le médicament qu’il cherche. »

Pour elle, le SADEN, « C’est pour avoir la visibilité qui est un élément crucial, et avoir un fonds pour démarrer et mettre en place notre solution qui pourra vraiment aider la population dans son quotidien. »

Après sa prestation qui a attiré l’attention de l’assistance, Doumbouya Tata Moussa, étudiant à l’institut supérieur de Mamou, porteur du projet   ‘’Kapros’’ lié à la fabrication de kits sanitaires, a dit les résultats auxquels il faut s’attendre en matière de lutte contre le Covid-19, s’il bénéficie de l’accompagnement des partenaires.

« Il s’agit d’un kit automatique de protection sanitaire. Nous ne sommes pas sans savoir que la Guinée est confrontée comme la plupart des autres pays à une pandémie. Alors, c’est en quelque sorte renforcer les plans du gouvernement dans le cadre de la lutte contre cette pandémie, que nous avons conçu et réalisé nous-mêmes un kit automatique de lavage des mains avec la prise de la température, avec une application de commande à distance… », assure-t-il.

Clôturant les interventions, le vice-président du SADEN, Dr Himideen Touré a, au nom de son équipe, exprimé un sentiment de réjouissance pour l’intérêt que suscite son activité chez les porteurs de projets.

« Aujourd’hui, ce n’est que de la satisfaction, parce qu’on voit de l’engouement tant auprès des Guinéens à l’étranger, mais également, on a eu au moins 263 dossiers qui ont été soumis, 53 dont les auditions ont démarré. Donc par conséquent, nous sommes satisfaits, le partenaire aussi est satisfait. Dans l’organisation de l’évènement, ce qu’on peut dire, c’est que toutes les entreprises ont joué le jeu… Dans chaque catégorie aujourd’hui, nous avons des cagnottes qui sont allouées à différentes catégories. On a vu aussi que les besoins des entreprises variaient. Donc, il reviendra à la commission, aux partenaires, de définir des cagnottes », a souligné Dr. Touré.

Il faut noter que ce concours est réalisé grâce à l’effort des membres du comité d’organisation du SADEN, en collaboration avec la société financière internationale (SFI), la banque mondiale, le projet de développement agricole intégré de Guinée (PDAIG) et l’agence guinéenne de la promotion de l’emploi (AGUIPE).

Mohamed Cissé

+224 623-33-83-57

 

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.