La Cedeao maintient ses sanctions contre le Mali à l’exception du carburant, de l’électricité et des denrées de première nécessité

Print Friendly, PDF & Email

L’étau se resserre autour des putschistes maliens. La Cedeao, en sommet extraordinaire par visioconférence a maintenu, jeudi, ses sanctions contre la République du Mali dont le président -Ibrahim Boubacar Keita- a été renversé mardi par les militaires.

Selon Alpha Barry, ministre Burkinabé des Affaires étrangères, « les Chefs d’Etat ont réaffirmé les sanctions déjà annoncées y compris un blocus économique et financier contre le Mali à l’exception du carburant, de l’électricité et des denrées de première nécessité. Le sommet a en outre décidé d’envoyer urgemment à Bamako une mission composée du médiateur Goodluck Jonathan (ancien président nigérian), du Président du Conseil des Ministres et ministre des affaires Étrangères du Niger Kalla Ankourao et du Président de la Commission de la Cedeao Jean-Claude Kassi Brou”.

Le journal Africa Intelligence informe de son côté que le président renversé IBK pourrait regagner les Emirats arabes unis où il était suivi médicalement depuis des mois. Mais aussi la Turquie ou deux pays de l’Afrique de l’Ouest.

Mediaguinee

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.