Sorcellerie à N’zérékoré : des femmes de Nonan, torse nu, protestent contre l’incarcération de leurs notabilités

Ces femmes, torse nu, mélangés aux jeunes du district de Nonan, relevant de la sous-préfecture de Gouecké au sud du pays ont marché ce vendredi pour exiger la libération de leur notables en détention à N’zérékoré.

En effet, c’est un jeune ressortissant de la localité qui est accusé de sorcellerie qui aurait été à la base de la mort de quatre personnes.

Ce jeune aurait donc été expulsé du village. Une plainte aurait donc été portée contre les notables qui sont aujourd’hui en détention.

Munis de pancartes sur lesquelles on pouvait lire : « Libérez nos sages ».

« Il ya un jeune chez nous qui ne faisait que faire du mal aux gens. Il a fait quatre fois. Et c’était la cinquième fois. On a donc décidé qu’il quitte en ville. C’est lui qui a porté plainte contre nos sages qu’ils sont venus prendre et envoyer en prison. Aujourd’hui nous manifestons pour ça. Et il faut que nos sages soient libérés », a expliqué cette manifestante.

C’est au niveau du lycée-collège général Lansana Conté que les manifestants ont été bloqués par les agents de la sécurité présents sur les lieux.

Mais il a fallu la souplesse aussi du préfet, le Colonel Alseny Camara qui est descendu de sa voiture pour sensibiliser les manifestants.

Après avoir donc réussi à les calmer, le préfet s’est embarqué avec les meneurs de cette manifestation pour une solution pacifique à cette affaire.

Amara Souza Soumaoro, correspondant à N’zérékoré

621-94-17-77.

Nous revie

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.