Sortie de Kassi Brou sur les 36 mois de transition en Guinée : « nous sommes déçus par cette prise de parole » (Ousmane Gaoual)

Print Friendly, PDF & Email

Le ministre secrétaire général de la Présidence de la République, porte-parole de la Présidence, Colonel Amara Camara et le porte-parole du gouvernement, Ousmane Gaoual Diallo étaient face à la presse ce jeudi 19 mai 2022, pour s’exprimer sur plusieurs sujets d’actualité en Guinée.

Au cours de cette rencontre avec la presse qui s’est tenue dans un réceptif hôtelier de la place, les conférenciers ont entre autres abordé les questions liées aux 36 mois de transition récemment adoptés par le CNT, la dernière sortie du président de la commission de la CEDEAO, Jean-Claude Kassi Brou et les menaces de manifestations de certains partis politiques et organisations de la société civile parmi tant d’autres.

Sur le cas spécifique du patron actuel de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), les conférenciers sont allés droit au but pour dénoncer cette sortie.

« Je ne pense pas que M. Kassi Brou soit la bonne personne pour donner cette leçon à la Guinée » (colonel Amara Camara)

Selon le ministre Ousmane Gaoual, le président de la commission de l’organisation se prononce après la conférence des chefs d’Etat dont il porte la parole.   

« Disons que nous avons a été surpris, même déçus d’une certaine manière par cette prise de parole d’un responsable dans cette institution ouest-africaine. En temps normal, monsieur Brou se prononce  après la conférence des chefs d’Etat dont il porte la parole.  Donc traduit les décisions pour l’opinion publique. Là, il s’est permis là où il est de faire un commentaire avant même que les chefs d’Etat ne puissent se réunir.  Nous, nous avions reçu comme information que la CEDEAO allait dépêcher en Guinée une commission qui allait être à l’écoute des autorités, à l’écoute des partis politiques, à l’écoute de la société civile pour prendre en compte le contexte guinéen.. Et voilà, il se prononce sur ce qu’il devrait être la réponse de la CEDEAO.  Nous, jusqu’à preuve de contraire nous attendons. Nous faisons des efforts nécessaires pour que nos positions et pour que le  contexte guinéen soient pris en compte et que les chefs d’Etat, au moment venu puissent tenir compte de ce facteur là pour se prononcer dans l’accompagnement. Bien entendu notre pays a besoin d’être accompagné par la CEDEAO, par l’Union Africaine et par les instances internationales pour la sortie de cette transition. Mais cela se fait aussi en respectant un certain nombre de prérogatives. Donc, c’est une déclaration que nous avons tous suivi et qui a été mal perçue. En tout cas, elle était plutôt active.  Nous sommes surpris de cette sortie de Kassi Brou. Il n’est pas exemple de reproche dans la situation de la Guinée, il le sait pertinent… »

Dans le même d’idée, Colonel Amara Camara a précisé : « Souvent quand on est dans la passion, on se trompe de cible. Il est qu’à même important à un certain niveau de responsabilité de dépassionner le débat et  aller dans le sens de la responsabilité. Nous sommes dans une transition qui mérite beaucoup d’attention et cette attention voudrait que nous fassions attention à tout ce que nous pouvons dire et tout ce que nous pouvons faire.  Et parlant spécifiquement de monsieur Kassi Brou, je ne pense pas à mon humble avis qu’il soit la bonne personne pour donner cette leçon à la Guinée… »

Youssouf Keita                                                                     

+224 722285400

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.