Souhoulé (N’zérékoré) : un calme précaire règne après l’assassinat d’une femme

Print Friendly, PDF & Email

Tout est parti d’un cas de viol. En effet, c’est un jeune qui a violé sa marâtre avant de la tuer. Il lui a ensuite emballé dans un sac de riz. L’acte ignoble s’est déroulé le dimanche dernier, à Souhoulé, un district situé à 7 kilomètres de la sous-préfecture de Soulouta, dans la préfecture de N’zérékoré.

Après plusieurs jours de recherche, c’est ce mercredi que le corps de la dame a été retrouvé. Le propriétaire du champ qui est son demi-fils a été donc arrêté par les services de sécurité.

« C’est aujourd’hui que la découverte du corps de cette femme a été fait. Son corps se trouvait dans un sac enterré dans les récidives d’un palmiste dans un champ d’huile rouge. C’est comme çà que le propriétaire du champ a été arrêté par les services compétents », a expliqué André Haba le sous-préfet de Soulouta.

Ce crime horrible ne passe pas auprès des habitants de Louhoulé qui ont saccagé le post de police de Soulouta ce mercredi pensant que le présumé criminel y était détenu. Et dans cette colère, les autorités de Soulouta ont déserté pour échapper elles aussi à cette révolte, comme le témoigne l’officier.

« Elles ont quitté de Souhoulé jusqu’ici pour saccager une partie du post de la police qui s’y trouve. C’est pourquoi, nous avions créé le vide pour ne pas qu’une des autorités soit victime de leur colère », a confié le sous préfet.

Selon nos informations, le mari de la victime à la fois le père du présumé criminel déjà malade serait dans un état critique. Même si les populations qui ont été sensibilisées peinent à digérer ce crime, elles ont finalement reculées grâce à l’implication de la notabilité.

Aux derniers nouvelles, on nous apprend que le présumé criminel serait déjà transféré à la prison civile de N’zérékoré.

Amara Souza Soumaoro, Correspondant à N’zérékoré

+224 621941777

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.