Souleymane Doumbouya s’en va: « le RPG fait partie désormais de mon passé dont je suis fier »

Print Friendly, PDF & Email

A moins de trois semaines après la chute du régime d’Alpha Condé, le Rassemblement du peuple de Guinée (RPG) commence à enregistrer des défections. Ce jeudi 23 septembre, Souleymane Doumbouya annonce sa démission du RPG Arc-en-ciel (ancien parti au pouvoir).

A travers les réseaux sociaux, ce militant de l’ex-parti au pouvoir motive sa décision par le fait qu’il n’y a plus personne au parti qui puisse lui faire rêver et incarner son idéal.

« Pour info, j’ai mis fin à mon aventure/mésaventure avec le RPG précisément, le 17 septembre 2021. Ceci, parce que mon leader trentenaire le PRAC est fini. Il n’y a plus quelqu’un qui puisse me faire rêver et incarner mon idéal. Le RPG fait partie désormais de mon passé dont je suis fier », a écrit Souleymane Doumbouya sur son compte Twitter.

Par ailleurs, il conseille d’éviter tout bricolage constitutionnel et souligne que la constitution de 2010 est la pire de toutes les constitutions.

« Il faut éviter tout bricolage constitutionnel. La constitution de 2010 est la pire de toutes les constitutions parce que le Constituant originaire a été très mal identifié. Pratiquement c’étaient des copains et des « coquins »! Elle était très détaillante et le constat du CNRD faisant état d’hypertrophie (inflation) institutionnelle est réel. Par ailleurs, Napoléon le père du code civil français a dit: « Plus une constitution est courte, plus elle est bonne » Fin de citation », a-t-il écrit.

Le départ de Souleymane Doumbouya est la première démission officielle au sein du RPG depuis la chute d’Alpha Condé, le 5 septembre dernier.

Sadjo Bah

1 Commentaire
  1. MANZO 1 mois il y a
    Repondre

    Et dire que ce sont des escrocs pareils sans la moindre dignité qui se réclamaient du RPG, on comprend mieux pourquoi l’éthique et la morale ne pouvaient point être la boussole de la gouvernance d’Alpha!

Laisser un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.