Suisse : un Guinéen poignarde sa femme avant de mettre fin à ses jours en prison

Print Friendly, PDF & Email

Le samedi 11 novembre dernier, un ressortissant guinéen vivant en suisse, originaire du district de Djoly-Tountouroun, sous-préfecture de Tountouroun, dans Labé a mis un terme à ses jours. Mamadou Cellou Sow, c’est son nom, âgé de 53 ans s’est donné la mort en prison, après avoir été inculpé pour tentative de meurtre de sa femme qu’il a poignardée sur plusieurs parties de son corps. Selon des sources proches de la famille, tout est parti d’une dispute entre le couple qui a fait plus de 10 ans de mariage.

« Notre parent était au début marié à une première femme avec laquelle il vivait en suisse. Ils se sont séparés au bout de quelques années bien qu’ils aient eu ensemble un garçon qui a fait le bac l’année dernière. Il a ramené son enfant au village en bloquant ses papiers. C’est après ce divorce que Mamadou Cellou s’est marié avec Mariame Sow. Cette dernière a eu 4 enfants avec lui. Mais à chaque fois, le couple se disputait, puisque l’homme sombrait trop dans l’alcool, et la femme ne cessait de demander le divorce. Ce que refusait la famille. Au début du mois de novembre, après une dispute à cause de l’accroc de Sow à l’alcool, Mariame a demandé le divorce, toute la famille est intervenue, elle est restée catégorique. Un jour, de retour d’une supérette, elle a trouvé son marie à la maison ivre, armé d’un couteau qui la tabasse tout en la poignardant sur plusieurs parties de son corps. Vu la situation, sa fille du nom Djénabou Sow a appelé au secours. L’homme sera arrêté par la police, sa femme conduite à l’hôpital. Contre toute attente, le monsieur se donne la mort le samedi 11 novembre dernier, mais avant le il avait appelé la famille pour demander pardon »

Dans la foulée, notre source affirme que le corps de Mamadou Cellou Sow a été rapatrié et inhumé le vendredi 24 novembre dernier à Djoly-Tountouroun, son village natal. Quant à sa femme, elle est toujours hospitalisée en Suisse où elle suit des soins intenses.

Aux dernières nouvelles, sa vie n’est plus en danger.

Tidiane Diallo, correspondant régional à Labé

620 44 25 83

 

  1. Que de la verite triomphe 3 ans il y a
    Repondre

    Ils diront que c’est Alpha Conde encore qui l’a tue en prison

    • Diallo Soul 3 ans il y a
      Repondre

      @Que de la vérité triomphe, Franchement tu es ignoble, tu devrais disparaître de la vie car tu n’es rien pour l’humanité entire. Il afut être comme toi pour publier de telles affirmations. Ta haine et ton mepris envers les peulhs font de toi le plus minable. Tu dois savoir que la mort ne choisit jamais une éthnie elle peut frapper n’importe qui et à tout moment. Ce n’est qu’une question de temps pour tout être humain.
      Que ta haine t’emporte à jamais pauvre ignorant et hate.

      Diallo Soul

      • Sylla 3 ans il y a
        Repondre

        La haine va t’emporter avant lui,sale errant.

  2. Mohamed condé 3 ans il y a
    Repondre

    cessez ces idées pareilles hypocrite cela n’est pas digne c’était un alcoolique qui n’a pas pu supporter son alcoolémie c’est tout

  3. Diafarou 3 ans il y a
    Repondre

    C’est quoi ce torchon! Vous vous contentez d’une seule version pour pondre un article auquel vous voulez accordé du crédit au motif que vos sources sont proches de l’un des protagonistes. C’est ça être un journaliste? Puff. On ne vous a pas appris à recouper les infos avant de les publier? Tu auras droit à un procès, crois moi.
    Qui qu’elle soit, ta source ne vient que de la famille de la femme. Et t’a-t-elle donné la vraie version pour que tu te permettes de souiller le corps du défunt? Honte à toi et à tous ceux qui te soutiennent, de près ou de loin.
    Pour ta gouverne, je t’invite à venir interroger la communauté guinéenne vivant en Suisse, tu repartiras ta queue entre les pattes.
    Ton pseudo article est tellement truffé d’incohérences et de mensonges que je ne doute pas un seul instant que ta source a quelque chose à avoir avec la mort du défunt. Lorsque les enquêteurs auront terminé leurs investigations, tu te retrouveras bien con.
    Qui que tu sois, griot, tu paieras, crois moi. Si tous les journaleux sont comme toi, vivement qu’ils soient tous zigouillés, car c’est une honte.
    Oui au vrai journalisme, à bas le journalisme alimentaire.

Répondre à Diafarou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.